Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 19:39
FINAL FANTASY Type-0. [BD/Manga]

Ecrit par Hiroki Chiba, cet adaption manga du hit de Square Enix raconte les premiers évènements du récit avec des séquences inédites, permettant de donner plus d’ampleur à un début déjà bien tonitruant. Premier ouvrage de Takatoshi Shiozawa sur l’univers d’Orience, le mangaka a également travaillé sur la jeunesse de Kurasame, l’instructeur de la classe zéro, dont l’édition chez Ki-Oon est prévue début juin chez nous. Une bonne nouvelle qui permettra d’enrichir nos connaissances sur les évènements d’Orience.

 

Qu’est ce que la classe zéro ?

Structuré en quatre chapitres, tout commence à la date du 12 Lune-pluie 842 par le débarquement aérien de la classe zéro sur le Dominion de Rubrum. Un brouilleur cristallin lancé par l’empire Milite, responsable des hostilités, paralyse toute la magie des troupes du Dominion. Beaucoup de jeunes recrues se font massacrer sans pitié par les unités du Peristylium blanc. Dans ce bain de sang et dépourvu des pouvoirs du cristal, même le puissant Bahamut appelé en renfort doit s’incliner face aux tirs croisés des vaisseaux impériaux. Tout semble perdu quant surgit soudain 12 nouvelles recrues aidées d’Odin qui retourne complètement la situation. Cet escadron de la mort n’est autre que la fameuse classe zéro du Dominion, dont l’existence ne semblait être qu’une légende urbaine. Dotés d’une puissance magique sans égal, les jeunes officiers d’élite ne sont nullement atteints par les effets néfastes du brouilleur cristallin et commencent leur impitoyable reconquête.

FINAL FANTASY Type-0. [BD/Manga]

Entre inédit et déjà vécu.

Le manga alterne des séquences nouvelles avec les évènements connus dans le jeu. Beaucoup d’action avec des scènes de combats (qu’on ne verra pas dans notre partie) auxquelles se rajoutent des interactions intéressantes entre certains membres du casting. Sice et Nine ne peuvent visiblement pas se sentir (rien d’étonnant vu leur sale caractère) et se font rappeler à l’ordre par la studieuse Queen, parfaitement à sa place dans son rôle d’élément modèle. Le couple Rem/Machina n’est pas oublié avec, à leur actif, un évènement tragique passé et un combat d’entrainement contre la classe zéro pour prouver leur valeur. Des allusions sont également faites sur un plausible amour entre le brun tourmenté (son frère ainé Izana est mort) et la talentueuse magicienne aux yeux rouges. Dans le camp des antagonistes, le soldat alpha fait une spectaculaire apparition et donne du fil à retordre à nos super élèves. On assiste aussi au largage de la bombe ultima sur la confédération de Lorica où réside un immense cratère sur la map du jeu.

 

Des personnages fidèlement retranscrits. 

« Shiozawa-san est parvenu à se les approprier. » témoigne Tetsuya Nomura sur une page du manga. Les portraits de chacun est reconnaissable de suite et l’intrigue s’appuie sur le pouvoir d’amnésie du cristal frappant les protagonistes dès que l’un de leurs proches décède. Un principe froid et sans pitié qui rend presque nos héros indifférents, conscients de l’handicap des sentiments dans la volonté à poursuivre une guerre.

Un manga satisfaisant que je conseille de lire avant de commencer le RPG éponyme, permettant de mettre un pied dans Orience et son sanglant conflit.

Repost 0
Published by Flikvictor - dans BD-Manga
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 22:52
TALES OF LEGENDIA. [BD/Manga]

Les éditions KI-OON continuent de publier des adaptations manga de RPG, pour notre plus grand plaisir. Le prochain postulant s'appelle Tales of Legendia, sorti sur PS2 en 2005. Les critiques avaient été assez tièdes dans l'ensemble et Namco commençait à inquiéter certains fans pour leur productivité massive sur cette licence.

 

J'ai fini de le lire cet été alors que le premier tome est déjà paru depuis le printemps 2012. De quoi et surtout de qui ça parle cette fois-ci? Le héros est un adolescent bagarreur appelé Senel Coolidge et il joue au fugitif en compagnie de sa jeune soeur Shirley Fennes, étrangement malade au contact de l'eau salée. Senel travaille dans un village portuaire comme pêcheur mais l'empire de Crusand débarque manu militari, bien décidé à emmener Shirley. Les deux jeunes gens s'enfuient dans une embarcation de fortune avant d'échouer sur l'immense Legacy, un navire ancien camouflé en île. L'odyssée et surtout les ennuis commencent...

TALES OF LEGENDIA. [BD/Manga]

Vous pouvez le constater à la note: ce n'est pas ce qui s'est fait de mieux surtout après avoir lu Tales of Symphonia et Abyss. Le premier problème vient du trait de la charmante Ayumi Fujiruma qui s'avère trop brouillon et léger sur de nombreuses planches mouvementées, rendant l'action illisible. On se demande souvent ce qu'il se passe exactement pendant les bagarres. Ensuite le récit, même s'il se défend, est moins complexe qu'un Symphonia ou Abyss. Certains personnages surgissent comme un cheveux dans la soupe à l'exemple de Grune et Harriet. Le rythme manque aussi de conviction avec la découverte du passé de Moses, placé trop tard dans le cheminement à mon humble avis. Il y avait moyen de révéler tout ça plus tôt.

TALES OF LEGENDIA. [BD/Manga]

Parmi les points positifs, j'ai bien aimé Senel, le préférant à Luke (trop lourd), car il va droit au but, trop même. Au début, ses motivations sont touchantes: il cherche à protéger sa soeur. Ces mêmes motivations deviennent encore plus forte une fois son passé révélé. Bon point aussi pour Jay l'informateur insaisissable, qui est un des meilleurs personnages du casting.

En conclusion, on est en face d'une adaptation juste sympa et d'un scénario correct, à défaut d'être mémorable.

Repost 0
Published by Flikvictor - dans BD-Manga
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 15:03

Tales of Abyss manga

 

Sorti chez nous en avril 2011, cette adaptation manga promet au lecteur d'assister à l'une des histoires les plus travaillées de la série RPG, d'où la présence de 8 tomes bien remplis. L'épaisseur du dernier bouquin fait même un tiers de plus que les autres, preuve d'un contenu particulièrement volumineux.

 

Pourtant ça commence mal avec un début trop formaté: Luke, jeune prince égoïste donc détestable, n'a aucun souvenir de son passé suite à un kidnapping traumatisant. Il passe ses journées enfermé dans le palais, oisif et surprotégé, sans rien connaitre du monde extérieur. Il voue une admiration sans borne à son maitre Van, chevalier de l'oracle, dont sa dernière venue au palais va être marqué par un évènement peu banal.

  Tales of Abyss manga T1

 

En effet, durant la séance d'entrainement, une guerrière surgit comme un cheveu sur la soupe dans le seul but d'assassiner Van. Mais pour protéger son éducateur, Luke s'interpose et affronte la mystérieuse combattante. Le choc de leur épée respective fait raisonner une vibration téléportant les deux jeunes gens en plein territoire ennemi du royaume. La fille se présente alors sous le nom de Tear et se montre étonnamment pacifiste vis-à-vis de Luke. Elle propose même une trêve, début d'une odyssée complexe et hallucinante.

 

Tales of Abyss manga 3

Si le comportement immature de Luke s'avère drôle au début de l'histoire, il peut devenir par la suite exaspérant car trop tourmenté. Le cheminement est long et les interrogations personnelles du jeune roux connaitront des hauts et des bas dans l'appréciation du lecteur. Ca reste un point négatif mineur par rapport au reste, qui a beaucoup à offrir question rebondissement. Difficile de faire la fine bouche face à l'une des intrigues majeures des Tales of, entièrement traduite en français.

Tales of Abyss manga 2 Je conseille de lire l'ensemble en 2 ou 3 fois dans un délai assez court pour ne pas perdre le fil de l'histoire. Les périodes de parutions ayant été assez longues (2 mois environ), il est difficile de se replonger dans l'univers une fois un nouveau tome acheté car on a tout oublié. Coté réalisation, le trait agressif de Rei a ses bons cotés (l'expression guerrière des protagonistes) comme ses mauvais (scènes d'action parfois brouillonnes et incompréhensibles à la Shirow) pour un résultat honnête. La dessinatrice tire son épingle du jeu par l'intensité du scénario, faisant oublier quelques planches indigestes, pouvant piquer les yeux. Entre le jeu dispo (en anglais) chez nous sur 3DS ou ce manga édité chez Ki-oon, vous avez désormais toutes les armes nécessaires pour combler vos lacunes concernant cette oeuvre majeure du RPG.

Repost 0
Published by Flikvictor - dans BD-Manga
commenter cet article
10 août 2012 5 10 /08 /août /2012 21:13

Tales of Symphonia manga

 

Le triomphal épisode NGC a eu naturellement son adaptation manga et sa publication sur nos terres en 2009 a permis aux passionnés de se replonger dans le monde de Sylvarant. C'est Hitoshi Ichimura qui a été mis en charge de la réalisation et son trait magnifie incontestablement tous les personnages.

L'intrigue suit fidèlement les évènements du RPG éponyme et la violence de certains combats pourra surprendre, confirmant que l'univers des Tales of n'est pas si enfantin que ça.

Tales of Symphonia manga2

Le second tome réalise l'exploit de permettre un réel attachement à Colette où l'apparition progressive de ses symptômes démontre la gravité de sa fonction. Et pourquoi une tueuse aussi sexy que Sheena cherche aussi à l'abattre? Scénaristiquement, TOS affiche du lourd rendant hommage à l'imagination fertile des scénaristes. L'entrée en scène du grand méchant permet une séquence forte entre le trio Kratos/Colette/Lloyd et rassurez-vous, elle ne sera pas la dernière.

Tales of Symphonia manga1

Si on s'amuse des pétages de plomb de Raine à chaque découverte antique, le passé de Regal, lié à la petite Préséa, est l'un des meilleurs passages tragiques du récit. Les révélations s'enchainent sans temps mort, s'alternant avec des joutes spectaculaires, évitant au lecteur le moindre répit. Une fois chaque tome lu, n'oubliez pas de retirer la jaquette pour lire sur la couverture des gags savoureux, sachant très bien se moquer du scénario aussi magnifique soit-il.

Repost 0
Published by Flikvictor - dans BD-Manga
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 21:42

BOF4manga

 

Aprés avoir parlé du RPG et de Fou-lu, voici la critique du manga sorti sur nos terres l'année dernière, sous le label prolifique de Ki-oon. Le mangaka ayant accouché des 5 tomes ne vous semblera pas inconnu, surtout si vous avez lu l'adaptation de Tales of Symphonia vu qu'il s'agit du même auteur: Hitoshi Ichimura.

Il rend une nouvelle fois un très bon travail, fidèle au jeu original permettant aux joueurs l'ayant bouclé il y a longtemps (sorti en 2001 en Europe, on se sent soudain rajeunir...) de se remémorer une intrigue classique mais soignée.

BOF4manga1

    En traversant le désert sur un bateau volant (oui, vous avez bien lu), Cray, chef de clan des pays de l'Alliance et Nina son amie d'enfance se font agressés par un dragon des sables, alors que la jeune princesse de Wyndia effectuait une expédition pour retrouver sa soeur ainée disparue, Elina. Le hasard faisant bien les choses, les deux amis d'enfance découvrent non loin de leur crash le corps nu et inanimé de Ryu, un mystérieux garçon ayant échappé de peu lui aussi à l'attaque d'un dragon.

   Au même moment à l'ouest, en plein territoire de l'Empire se déroule la résurrection de son tout premier souverain, Fou-lu. On se doute déjà que son apparition simultanée avec Ryu semble trop suspecte pour n'être qu'une simple coincidence et que le destin des deux hommes finira par se croiser pour une raison que je vous laisse découvrir.

BOF4manga2

  L'intrigue démarre doucement pour prendre son temps et gagner progressivement en intensité. Elle explose durant les tomes 3 et 4 où des évènements tragiques d'une rare violence contrebalancent l'insouciance bon enfant de certains passages comme la découverte de l'identité d'Ershin par exemple. Les personnages du célèbre RPG sont fidèlement retranscrits, que ça soit dans leur caractère et leurs motivations. La réelle nouveauté est l'attribution de la parole à Ryu, étant un héros muet sur le jeu PSOne.

BOF4manga3

  Les apparitions des différents dragons au cours du récit sont spectaculaires et les planches très détaillées. En conclusion, l'achat de ce manga vaut le coup pour deux raisons: la compréhension totale de l'intrigue aux anglophobes ayant quand même fait le jeu et la découverte d'un Ryu doté de l'usage de la parole, donc plus étoffé en personnalité.

Je recommande également les 5 tomes à ceux n'ayant pas le temps (ou l'envie) de consacrer 50 heures de partie à ce  quatrième épisode de la saga de Capcom, considéré comme le meilleur de tous.  Fou-lu mérite bien ça.

Repost 0
Published by Flikvictor - dans BD-Manga
commenter cet article

PARTIE ACTUELLE

BLUE REFLECTION

 

Tags