Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 19:59
KINGSGLAIVE: FINAL FANTASY XV [Cinéma]

A l'occasion de la sortie du roman "Final Fantasy XV: The Dawn of the Future" au Japon en avril dernier, narrant une fin alternative au jeu, j'en profite pour publier une critique du très bon Kingsglaive. Visionné il y a bientôt trois ans et à ma grande surprise, je n'avais encore rien écrit dessus. Ce film lance sur les chapeaux de roues la destinée héroïque du couple Noctis/Luna dans l'excellent monde d'Eos. Au passage, j'en profiterai pour refaire mon test de Final Fantasy XV dans le prochain article, vu toutes les photos que j'ai en stock.

 

Faut-il voir ce film pour comprendre le récit de Final Fantasy XV?

Oui, c'est obligatoire. Sinon les évènements dans le jeu ne vous parleront pas plus que ça. Il faut prendre ce projet comme une grosse cinématique d'introduction. Le réalisateur Takeshi Nozue s'était déjà fait les dents sur FFVII: Advent Children.

 

Chronologiquement, de quoi ça parle?

Il est question ici de la chute du Lucis, dernier royaume d'Eos à posséder un cristal sacré. Le pouvoir de ce dernier protège la capitale Insomnia par un immense champ de force. A sa tête, le roi Regis Lucis Caelum CXIII prépare à signer un traité de paix avec l'empire militaire de Niflheim. Ce dernier étant techniquement plus avancé, il n'hésite pas à profiter de sa force pour montrer son appétit vorace de domination.  Tenebrae, le royaume de Luna, a été victime de l'invasion brutale de l'empire. Subissant aujourd'hui son emprise, la princesse Nox Fleuret doit épouser Noctis, le fils du roi Regis, au nom de la bonne foi de ce traité capital pour l'avenir du pays.

Controlant le pouvoir du cristal avec l'anneau des Lucii, Regis va prendre une difficile décision.

Controlant le pouvoir du cristal avec l'anneau des Lucii, Regis va prendre une difficile décision.

Qui sont les héros du film?

Nyx Ulric est un membre de Kingsglaive, l'unité d'élite du Lucis. Ce sont des immigrés venant des contrées campagnardes et pauvres d'Eos qui constituent cet escadron.

Lunafreya est la protagoniste féminine principale tandis que le roi Regis fait office de troisième couteau. Oubliez Noctis et ses potes: vous ne les verrez (presque) pas dans ce film.

Nyx doit protéger Luna durant la signature du traité.  Mais rien ne va se passer comme prévu.

Nyx doit protéger Luna durant la signature du traité. Mais rien ne va se passer comme prévu.

Kingsglaive est-il supérieur à Advent Children?

Techniquement, vu que les deux oeuvres ont 10 ans d'écart, la réponse est oui. Il suffit de contempler le trajet de l'Audi R8 dans les rues d'Insomnia pour être bluffé. Une édition spéciale de la voiture a été préparée exprès le film. Néanmoins, certaines animations de personnages font encore signe d'une timide raideur par moment. Pour ce qui est du récit, Kingsglaive est primordial à l'univers de FFXV, ce qui n'est pas vraiment le cas d'Advent Children pour FFVII, même si j'ai un coup de coeur pour ce dernier.

Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.
Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.

Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.

Un bon récit d'introduction, une réalisation top niveau... Quels sont alors les points noirs?

Kingsglaive souffre de la même construction narrative qu'Advent Children. On a une première partie très bavarde tandis que la seconde privilégie l'action non-stop. Mais rassurez-vous: malgré toutes les séquences où Lunafreya est mise à contribution, son brushing et sa robe de soirée resteront impeccables. Et en plus, elle sait conduire! On se retrouve en face d'un actionner-fantasy un peu lourd à digérer vers la fin, faute à une petite gestion d'équilibrage, même si l'ensemble se veut de très bonne facture.

Conduire l'Audi R8? No problem, la princesse de Tenebrae a bien son permis B.

Conduire l'Audi R8? No problem, la princesse de Tenebrae a bien son permis B.

Lunafreya Nox Fleuret et Noctis Lucis Caelum se connaissent depuis combien de temps au moment des évènements de ce films?

Depuis 12 ans exactement. Kingsglaive se passe en EM756 (EM veut dire Ere Moderne suite à la chute de la civilisation ancienne de Solheim). En 744 de cette même ère, le jeune prince est attaqué par un daemon et sa guérison est difficile. Son père l'emmène voir l'Oracle de Tenebrae, mère de Luna, pour un long séjour de repos. Durant ses longues semaines de convalescence, Noctis va se lier d'amitié avec Luna qui prendra plaisir à protéger ce petit prince, blasé de ce qui l'attend.

Une scène bonus vous attend à la fin du générique final.

Une scène bonus vous attend à la fin du générique final.

" Une fantaisie basée sur la réalité."

" Une fantaisie basée sur la réalité."

Partager cet article

Repost0
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 17:29
TOMB RAIDER [Cinéma]

Après le jeu, voici le film sorti il y a bientôt un mois en Bluray/DVD: parfait pour continuer sur la lancée du 3e opus "Shadow of the Tomb Raider" de Square Enix, prévu pour la rentrée sur PS4/One/PC. J'avais pris un pied énorme à regarder le reboot en version movie au point de me donner envie de lancer la definitive edition, commençant à prendre la poussière sur mes étagères.

 

Le film est-il fidèle au jeu de 2013?

Dans ses grande ligne oui, vu qu'il est question d'une adaptation. Néanmoins, si on retrouve pas mal de scènes familières (surtout vers le milieu du film), il faut s'attendre à une oeuvre plus aseptisée afin de rassembler le plus grand public possible: donc, point de charnier avec des têtes qui roulent et autres membres putrides amoncelés par kilos à certains passages glauques du jeu. Malgré l'absence de gore, l'ambiance survival est respectée.

 

Alicia Vikander assure-t-elle?

Largement. Certains sur le net l'ont traitée de "planche à pain indigne pour le rôle" alors que nous sommes en 2018. L'approche débile et prépubère des années 90 où le personnage était sacralisée en femme-objet est bien loin derrière nous heureusement, mais pas pour tout le monde. Adieu bimbo trop sure d'elle et sans relief, bonjour la vraie aventurière qui souffre, tue, encaisse et surtout doute! La belle suédoise a été soumise à un entrainement physique de haute volée. Ses tablettes de chocolat et sa sculpturale plastique respecte le quota bagarre/acrobaties durant les 2 heures de film environ.

La brève mais éprouvante scène-clé du premier meutre: pleurs, cris, souffrance sont au rendez-vous pour la citadine british fragile, du moins en apparences.

La brève mais éprouvante scène-clé du premier meutre: pleurs, cris, souffrance sont au rendez-vous pour la citadine british fragile, du moins en apparences.

Les séquences-clé reprise par le film font-elles jeu égal avec le reboot, voire mieux?

Alors bien sur, il s'agit ici d'un film de 2h et non pas d'un JV alignant facilement 10-15h d'intrigue. Bon nombres de passages sont zappés (le bidonville par exemple, à mon grand désespoir) mais j'estime que celles qui sont présentes jouent sur un pied d'égalité. Je préfère même la scène du premier meurtre dans le film où Lara doit carrément tuer à mains nues (alors qu'elle utilise un pistolet dans le jeu). Tout dépend après de votre sensibilité et de votre vécu sur ces séquences chocs.

Oui, se retirer un morceau d'écorce planté dans le bide, ça fait mal. Même Rambo, il l'a fait chanter.

Oui, se retirer un morceau d'écorce planté dans le bide, ça fait mal. Même Rambo, il l'a fait chanter.

Le film a-t-il été un carton au box-office?

Pas un gros carton mais un beau succès sur le long terme: avec un budget de 90 millions, le film cumule plus de 273 millions de dollars dans le monde, surtout grâce à la chine. En France, Alicia Vikander a séduit plus d'1 million de spectateurs. Par contre, c'est au échec cuisant aux States avec à peine 57 millions $ de recettes. (source: EcranLarge.com)

En gros, Alicia arrive presque aux recettes du premier TR d'Angelina en 2001 avec l'avantage d'un budget moins onéreux. De quoi encourager la Warner pour une suite? Espérons...

 

Ma note sur Sens Critique: 8/10

Partager cet article

Repost0
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 15:39
SWORD ART ONLINE: Ordinal Scale [Cinéma, animation]

Depuis décembre 2012, je n'avais plus fait de critique ciné sur ce blog. Comme le temps passe... La sortie française cette semaine du film Sword Art Online dans nos salles va être l'occasion de rattraper un peu le manque d'articles sur cette rubrique. Gros succès au Japon avec 1,6 millions d'entrées, SAO s'attaque avec Ordinal Scale à la réalité augmentée après avoir montrer du doigt le danger suscité par les MMORPG virtuels.

 

En 2026, quatre après l'affaire tragique de Sword Art Online au Japon, un nouveau RPG fait fureur à Tokyo: Ordinal Scale, basé sur la réalité augmentée. Chaque joueur porte l'Augma, une espèce d'oreillette permettant de lancer le jeu n'importe où dans la ville. Ce nouveau concept est un gros succés et la réalité virtuelle full dive s'en trouve délaissée. Les MMO Alfheim Online et Gun Gale Online voient leur nombre de joueurs diminuer au fil des semaines.

SWORD ART ONLINE: Ordinal Scale [Cinéma, animation]

Ce changement déplait fortement à Kazuto, connu sous le sobriquet de "l'épéiste noir" et par son exploit d'avoir sauvé les 6000 survivants de Sword Art Online. En effet, la réalité augmentée implique de réels capacités physiques avec son corps: plus question de tricher avec la gravité comme dans le full dive. Ayant délaissé quelque peu le kendo, sport de combat initié par sa cousine (ou soeur adoptive) Suguha, le jeune homme se traine comme un boulet lors des affrontements de boss, là où Asuna et ses copines se débrouillent bien mieux que lui. La réputation de champion du jeune homme en prend ainsi un sérieux coup à chaque partie.

SWORD ART ONLINE: Ordinal Scale [Cinéma, animation]

Tout cela ne serait pas bien grave mais quelques jours plus tard, Kazuto apprend que son meilleur ami Klein s'est fait tabasser et casser le bras lors d'une partie d'Odinal Scale. C'est ensuite Asuna qui est mise à mal lors d'une joute en voulant protéger Silica. Sa mémoire est affectée et ses souvenirs sur l'Aincrad disparaissent progressivement. L'apparition d'un mystérieux joueur classé numéro deux au classement et d'une J-pop idol ne sont peut-être pas étrangers à ces évènements qui replongent Kirito en plein cauchemar virtuel. Obligé de se remettre en forme physiquement, il va devoir prouver une nouvelle fois que le champion, c'est lui et que son avatar "l'épéiste noir" en a encore sous le capot.

SWORD ART ONLINE: Ordinal Scale [Cinéma, animation]

Le film reste fidèle à ce que la licence fait de mieux: narrer un thriller basé sur les technologies numériques sans oublier la réflexion sur les conséquences psychologiques de ces loisirs. Prônant avant tout la fantaisie et le divertissement, la popularité de ce phénomène geek ne s'est pas démentie au fil des années. Parmi les détails les plus intéressants dans ce film, c'est l'évolution de la relation Kirito-Asuna qui semble vouloir accélérer un peu les choses. La jeune fille a prévu de faire rencontrer son fiancé à sa mère, une bourgeoise sévère, n'approuvant pas du tout cette union à cause du traumatisme d'Aincrad. Autre évolution et avantage de la réalité augmentée, la petite Yui, "fille" du jeune couple peut désormais intéragir avec ses parents dans le réel. Le reste de l'intrigue tient ses promesses et les combats font honneur à la réputation de SAO: ils sont spectaculaires, épiques, brutaux voire violents par moment. Bref, cette oeuvre ne décevra pas les fans au risque de laisser les non-initiés sur le carreau.

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 13:15

Dragon Age Dawn of the Seeker

 

La série Dragon Age a été l'une des révélation RPG de cette next-gen grâce au talentueux studio Bioware, heureux papa également de la licence Mass Effect. Désirant ne pas s'arrêter en si bon chemin, il était temps de passer à une adaptation ciné. Contre toute attente, ce succés occidental s'oriente vers Fumihiko Sori, pro de l'anime japonaise,  pour concevoir son nouveau rejeton.

 

Un visage familier.

Ceux ayant joué à Dragon Age II doivent surement se rappeler de Cassandra Pentaghast, cette imposante inquisitrice de la Chantrie, faisant face au personnage narratif. C'est de son passé dans la contrée d'Orlais dont il est question dans le film. Cette guerrière presque invincible (attendez de voir ses prouesses face aux dragons) rumine sa rage depuis une douloureuse épreuve de jeunesse. Elle devra surmonter une grave accusation de trahison pour prouver sa valeur auprés de la Divine.

Dragon Age Dawn of the Seeker 0

Fomihiko Sori fidèle à lui-même.

Le réalisateur de Vexille nous ressort les mêmes ingrédients que ses précédentes créations: de l'ombrage de celluloïd sur les personnages mélé à de la 3D photoréaliste pour les décors et certaines créatures. Le résultat est soigné malgré le difficile mariage visuel 2D/3D. Les héros contrastent trop par rapport aux décors mais l'oeil s'en accommode très bien. Aprés avoir vu Appleseed et Vexille, on commence à s'habituer au style.

Dragon Age Dawn of the Seeker 3 bis

Le scénario n'a rien d'extraordinaire mais l'entrain de Cassandra arrive à nous intéresser à ses péripéties sanglantes. On peut regretter les gerbes exagérées d'hémoglobine: parce que c'est Dragon Age, faut-il obligatoirement trois tonnes de sang pour y rester fidèle?

 

Un bon film pour découvrir la série.

N'ayant fait aucun des deux épisodes, j'ai trouvé cette production satisfaisante qui comblera sans peine les amateurs d'heroic fantasy qui sauront passer l'éponge sur quelques dialogues caricaturaux. Dans les bonus du blu ray, le reportage dans les locaux de Bioware est vraiment sympa au risque de paraitre trop court.

Dragon Age Dawn of the Seeker 1

Donc à la carte du menu, on récapitule: un récit héroïque, des dragons, des combats sanglants spectaculaires, de la conspiration et une guerrière convaincante. Pas de doute, ce bon film a parfaitement sa place dans ce blog.

Partager cet article

Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 20:59

FFVII Last Order

 

Fourni sur le DVD bonus de la version limitée japonaise d'Advent Children, cet OAV d'environ 30 minutes raconte plus en détail la tragédie de Nibelheim (évènement charnière faisant basculer l'intrigue de FF VII) et la fuite du tandem Zack/Cloud du laboratoire d' Hojo.

L'oeuvre permet surtout d'apporter un gros coup de projecteur sur le personnage de Zack Fair, soldat d'exception qui a son jeu dédié: le très bon Crisis Core permettant de le starifier définitivement aux yeux des joueurs.

FFVII Last Order1

 

Le vrai héros?

On découvre au fur et à mesure de l'anime les prémices d'un destin sacrifié qui aurait mérité de figurer en tête d'affiche de l'emblèmatique RPG. Sans Zack, le chétif Cloud ne serait pas le héros d'aujourd'hui et doit une fière chandelle au beau brun. Le fort, prêt à protéger le faible, démontre toute l'étendue de ses facultés de combattant face à la Shinra. Mais ça ne suffira pas, y compris contre Sephiroth où l'on assiste à un beau morceau de bravoure au sein du réacteur mako de Nibelheim. Les séquences d'action sont réussies, sans conteste.

FFVII Last Order2

L'anime modifie quelque peu certains évènements à sa guise (la défaite de Sephiroth face à Cloud est bien différente de celle du jeu) et prépare le terrain pour le dernier épisode de la compilation FF VII, à savoir Crisis Core qui sortira fin 2007 au Japon. La réalisation de cet OAV est d'une qualité époustouflante et SE a offert un luxueux bonus au public japonais. Bien évidemment, l'occident ne pouvait passer à coté d'un tel morceau, se trouvant aisément sur le net.

Partager cet article

Repost0