Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 19:39

ATELIER MERURU avis et notes

 

"Kikoo les amis, c'est Meruru!" 

"Je viens un peu vous raconter ce que pensent de moi les garçons des sites de jeux vidéo. Bon, eh bien je peux vous dire que je me fais vraiment défoncer à la sauvage et presque de tous les cotés, quoi! Certains osent même sous-entendre que j'ai une réalisation datée d'un autre âge, c'est affreux: ils osent me traiter de vieille?! Je proteste, j'entends tout autour de moi hello helli t'es A, moi lolita. Certains disent lolicon, ils sont méchants, je ne suis pourtant pas une conne. On me repproche aussi de ne parler qu'en anglais dans mes sous-titres. Heureusement JV.com et JeuxActu.com sont trop choupinoux avec moi car ils me mettent mes meilleures notes, hihihi! Mais toute cette négativité a troublé ma sensibilité au point d'aller devoir me confier à mon journal."

 


Partager cet article
Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 21:32

DRAGON'S DOGMA avis et notes

 

  Des opinions très contrastées

Alors, on ne peut que constater que ce RPG divise quelque peu les sites spécialisés. Il y a quand même 3 points d'écart entre GK et Jeux video.fr, une différence assez éloquente. Entre JV.COM et JV.Fr, c'est plus serré et cohérent. Dans l'ensemble, il y a 2 défauts qui reviennent dans les articles: l'interface un peu lourde et une seule sauvegarde disponible. Le système de pions (malgré leur IA jugée insuffisante) et les combats titanesques restent les critères positifs retenus dans tous les tests. Je verrai tout ça par moi-même et confirmerai ou pas d'ici quelques semaines.

 

 

                                                            [Test express]

 

Dragon's Dogma

 

8 GRAPHISMES

Visuellement, c'est joli et soigné. Les monstres sont fantastiquement modélisés et bien animés. Par contre l'optimisation du moteur 3D pêche un peu par des ralentissements fréquents durant les sauvegardes automatiques.

 

9 SYSTEME DE COMBAT

Incontestablement le point fort du titre. Dynamique avec un système de pions réussi, le blockbuster de Capcom vous promet de très grosses joutes homériques. L'intelligence artificielle de vos alliés est bien calibrée. Une réussite.

 

8 MUSIQUES

Tantôt discrètes, tantôt épiques, les thèmes de l'OST collent bien à l'ambiance, surtout pendant les combats. Un bon point.

 

4 PERSONNAGES

Inutile de se voiler la face: le casting est un désastre. Du déjà-vu et très peu creusé où aucun personnage n'arrive à s'élever par rapport aux autres. Paradoxalement, on s'attache aux pions (pourtant sans âme) grâce à leur aide dans les affrontements.

 

7 SCENARIO

Si on progresse trop vite dans l'intrigue principale, on rate des sous-quêtes importantes au background. Le système de sauvegarde unique ne pardonnant rien, on doit recommencer le jeu pour grapiller toutes les infos possibles. Manquant de personnalité, le monde de Granys n'en reste pas moins efficace et l'envie d'y rester est bien réelle.

 

Vous pouvez lire mon avis plus développé à cet article: Dragon's Dogma [Partie vécue]

Partager cet article
Repost0
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 20:47

FFXIII-2

 

 

9 GRAPHISMES

Un point de moins par rapport au précédent épisode et pourtant c'est le même moteur graphique. C'est super beau, oui mais certains environnements ont une finition décevante: la nouvelle steppe d'Archylte  et le monde agonisant ont des massifs rocheux taillés à la serpe sans parler des quelques textures plaquées à la va-vite.

 

9 SYSTEME DE COMBAT

Par contre, deux points de plus alors que là aussi, c'est le même que le volet antérieur. Pourquoi? Parce qu'il est bien mieux amené. On a accès à tous les jobs dès le début sans subir 20 heures de didacticiel. La possibilité de changer de leader en cours de combat et la personnalisation du familier, le 3e combattant, finit de consolider ce système de combat jouissif.

 

8 MUSIQUES

La nouvelle OST surprend par sa qualité variée à laquelle se mêlent les anciens thèmes très réussis d'Hamauzu. L'ensemble forme une cohérence homogène et convaincante.

 

8 PERSONNAGE

Bonne surprise! La justesse de l'interprétation du tandem Noël Kreiss/ Serah Farron est plutôt inattendue. La soeur cadette de Lightning évite le registre crûche tant redoutée. Quant à Caius, il se révèle aussi marquant qu'un Sephiroth ou Kuja. Son duel au Valhalla avec la grande Lightning (toujours magnifique) est déjà culte.

 

8 SCENARIO

La fin de l'intrigue est aussi osée que magnifique. A confirmer quand même avec le supplément DLC prévu d'ici peu. La mythologie Fabula Nova Crystallis est riche, pas facilement accessible et ce concept de voyage dans le temps peut déstabiliser bon nombre de joueurs. Il est regrettable que le scenario adapte les paradoxes temporels un peu comme ça l'arrange et ne réponde pas forcément à toutes les questions qu'il amène.

 

Vous pouvez lire mon avis plus développé à cet article:

- FINAL FANTASY XIII-2 [Partie vécue]

Partager cet article
Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 20:06

TES V SKYRIM

 

8 GRAPHISMES

Le nouveau moteur 3D de Bethesda est au point avec des massifs montagneux de toute beauté et des personnages visuellement mieux représentés que les précédents épisodes. Vues de prés, les textures font un peu grossières mais c'est tout de même de l'open world donc respect. C'est vraiment beau et la direction artistique est d'une réussite incontestable.

 

8 SYSTEME DE COMBAT

Les commandes sont judicieusement pensées pour la jouabilité console. Une très bonne adaptation malgré une interface de menus un peu lourdingue à utiliser à force. Certains combats contre les dragons sont inoubliables.

 

10 MUSIQUES

"Dovahkiin! Dovahkiin!" Tel un hymne à l'héroisme pur et dur, le thème de l'enfant dragon nous happe sans ménagement. Un morceau culte, tout simplement. Le reste des musiques ne sont pas en reste, respirant bon l'ambiance nordique et son rude climat.

 

10 PERSONNAGES

Quel casting! Mais quel casting! De fortes personnalités aux motivations très différentes vous attendent en Bordeciel. Que ça soit des nordiques rebelles comme Ulfric Sombrage, des sages à la présence incroyable comme Paarthurnax ou encore des combattants mythiques comme Ysgramor et Talos, difficile de ne pas être comblé. Les amateurs de belles et farouches guerrières nordiques seront servis avec Delphine, Aela la chasseuse ou encore Mjoll la lionne.

 

9 SCENARIO

Des dragons ancestraux refont surface au beau milieu d'une guerre opposant l'empire à Ulfric Sombrage. Si le thème de l'élu arrivant à point nommé pour vaincre le mal absolu n'a rien de nouveau, il s'avère très bien écrit et renforcé par un background fourmillant d'intrigues secondaires. Chaque clan a ses motivations où le bien et le mal sont brillamment dilués pour éviter tout manichéisme. Un univers définitivement riche et puissant.

 

Vous pouvez lire mon avis plus développé à ces articles:

- The Elder Scrolls V: Skyrim [Partie vécue]

- The Elder Scrolls V: Skyrim [Partie vécue, part II]

- The Elder Scrolls V: Skyrim [Partie vécue, part III]

- The Elder Scrolls V: Skyrim - DragonBorn [Test express]

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 09:27

 

Resonance of Fate

 

 

8 GRAPHISMES

  On sent que Tri ace aime soigner la technique de ses jeux et Resonance of fate ne déroge à la règle. Un bel effort sur la modélisation des personnages mais la richesse d'exploration (des villes surtout) manque cruellement à l'appel.

 

9 SYSTEME DE COMBAT

Alors là, attention c'est de l'artillerie lourde. Innovant, dynamique et doté d'une mise en scène fantastique digne des films de John Woo, ce système est rempli de subtilités incroyables permettant au joueur de surmonter une difficulté assez stressante par moment.

 

7 MUSIQUES

Ni mauvaise, ni mémorable, l'OST remplit son rôle immersive par des musiques d'ambiance et de techno soignées. Celle du donjon final est prenante. J'attendais quand même mieux pour un titre inédit.

 

8 PERSONNAGE

Leanne, Zephyr et Vashyron forme un trio fantastique mais sous-exploité par la mise en scène du scénario, totalement pauvre. Heureusement que les combats leur redonnent la mise en valeur qu'ils méritent. On appréciera aussi la personnalité de certains cardinaux.

 

7 SCENARIO

Une montagne qui accouche d'une souris: voilà la sensation que m'a donné ce titre promettant beaucoup. Affiché au début de façon prétentieuse avec des cinématiques tonitruantes, le soufflet retombe à plat avec une mise en scène et un rythme catastrophique. Le seul atout de cette histoire de croyance et de miracle, c'est son absence manichéenne.

 

Mise à jour du 17/12/11: Test Dissidia: Final Fantasy

Partager cet article
Repost0