Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 16:57
LE MONDE DE THE WITCHER, l'encyclopédie [Actu, livre]

The Witcher III: Wild Hunt étant le gros hit RPG de cette année, il était normal qu'un beau livre basé sur son univers soit enfin publié. Afin de découvrir ce monde d'heroic fantasy sombre et adulte, cette encyclopédie se révèle un très bon choix, à lire entre deux périples à Velen ou Skellige.

 

C'est Jaskier, un des fidèles comparses de Geralt, qui se charge (encore) de faire le narrateur. D'un autre coté, il le fait tellement bien. Mais heureusement, il ne sera pas seul dans cette tâche. Le livre est divisé en 5 chapitres + une introduction:

- Chapitre I: Le monde et ses habitants

- Chapitre II: Les sorceleurs

- Chapitre III: La magie et les religions du continent

- Chapitre IV: Les monstres des Royaumes du Nord

- Chapitre V: La geste de Geralt de Riv

 

Il était une fois un dragon doré...

... qui nous raconte à travers les écrits des nains et autres gnomes l'arrivée des humains en ce bas monde. Décrivant l'évolution de notre race à travers une insassiable soif de conquête, le récit nous fait une leçon d'histoire approfondie mais assez laborieuse à suivre car il manque l'essentiel dans cette encyclopédie: une carte, un immense atlas nous permettant de situer les nombreuses villes et régions citées.

 

LE MONDE DE THE WITCHER, l'encyclopédie [Actu, livre]

A défaut de map, on se contentera d'un cours de géographie, riche en artworks au visuel du plus bel effet. La mise en page est sobre et soignée, un boulot de qualité qui ne laisse rien au hasard.

 

A la découverte des sorceleurs.

Le second chapitre se révèle encore plus intéressant avec l'explication en détail du mode de vie des sorceleurs et leur fonction au sein de la société. On constate qu'ils doivent faire preuve avant tout d'une grande neutralité face aux conflits qu'ils traversent et ne jamais prendre position, même si la tentation est grande.

LE MONDE DE THE WITCHER, l'encyclopédie [Actu, livre]

Un sorceleur reste avant tout un chasseur de monstre qui ne doit pas jouer les bons samaritains ou s'émouvoir devant la jeune épouse ayant perdu son mari, dévoré par des loups. Il doit réclamer son dû une fois sa besogne effectuée. Dans le cas contraire, il fait baisser la valeur du marché et les autres sorceleurs ne le prendront pas d'un bon oeil. Par leurs facultés hors normes et supérieures aux humains, ces chasseurs de monstres occupent un statut ingrat dans ce monde cruel et raciste.

 

La magie et la religion font-elles bon ménage?

Le chapitre III se montre tout aussi instructif avec des explications sur l'origine de la magie. On y apprend que l'histoire des sorciers est marqué par un évènement sanglant: le coup d'état de Thanedd où se trouve l'école des jeunes sorcières. Certaines ont vainement tentée des actes héroiques pour prouver leur loyauté aux Royaumes du Nord, parmis lesquelles des noms bien connus de la licence: Triss Merigold, Keira Metz ou encore Philippa Eilhart.

 

La légende de Geralt.

Aprés un quatrième chapitre dédié au bestiaire, le suivant s'attarde sur la destinée passionnante de Geralt de Riv, le héros de la série. Forcèment, il y a de nombreux spoils, y compris sur le troisième et dernier RPG fraichement sorti. En gros, si vous n'avez pas fini le jeu, faite attention dans la progression de votre lecture.

LE MONDE DE THE WITCHER, l'encyclopédie [Actu, livre]

La prévention est de mise car l'épopée du loup blanc est accrocheuse et il est difficile de s'arrêter, au risque de connaitre la fin de The Witcher III.

Bien construit dans son concept de narration à travers plusieurs personnages ou héroines connus, cette encyclopédie du titre éponyme est un beau cadeau à (se) faire si le besoin d'étoffer les connaissances se fait sentir. La saga polonaise de Sapkowski le vaut bien.

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2015 5 31 /07 /juillet /2015 18:29
SWORD ART ONLINE, Fairy Dance [Actu, Roman]

D'après la page FB des éditions Ofelbe, les exemplaires d'Aincrad et Fairy Dance présents sur le stand sont partis comme des petits pains. SAO continue à tisser sa toile d'araignée avec les sorties régulières des romans, des adaptations mangas et bientôt du RPG prévu pour début août (sous réserve de nouveau report). Après la morbide forteresse d'Aincrad, bienvenue dans Alfheim Online, le monde des fées.

 

Asunaaaa... Où es-tu? Où es-tu?

Ayant réussi à sortir de la forteresse d'Aincrad, Kazuto Kirigaya alias Kirito se réadapte peu à peu à la vie normale après son coma virtuel de deux ans. Sa soeur Suguha veille sur lui et s'entraine au Kendo à ses cotés pour vérifier sa bonne rééducation. Si Kazuto s'en sort bien, sa femme Asuna qu'il avait épousé dans le jeu est toujours à l'hopital, plongée dans le coma avec le nerve gear vissé sur sa tête, comme 300 autres joueurs. En allant lui rendre visite, Kazuto rencontre le père de la jeune femme qui lui présente un certain Nobuyuki Sugô. Ce dernier annonce à Kazuto qu'il va bientôt épouser Asuna, malgré son état. Suspectant à raison une tentative opportuniste (le père d'Asuna est PDG d'une compagnie d'électronique), le ténébreux garçon va mener son enquête dont le point de départ va lui être donné par Agil, un compagnon évadé d'Aincrad. Un nouveau VRMMORPG, Alfheim Online, a été lancé malgré le fiasco tragique de SAO et une photo floue du jeu montre une jeune femme ressemblant fortement à Asuna. 

Il n'en faut pas plus à Kazuto pour redevenir Kirito l'épéiste noir et replonger dans le VRMMO pour en avoir le coeur net. Il va être aidé par Leafa, une belle et enjouée jeune fée, qui va l'aider dans sa quête de sauvetage.

 

Moins de tension, plus de fan service.

A part les toutes premières pages, Fairy Dance lance une épopée beaucoup plus décontractée car Kirito peut cette fois-ci se déconnecter à volonté et ne meurt pas irl si son avatar perd ses points de vie. Forcèment, ces changements majeurs dans Alfheim Online plombent la gravité. A cela se rajoute une louche remplie de fan service, assumée par l'auteur: tout d'abord il y a  l'intrigue de Suguha, la "soeur" de Kirito éprouvant des sentiments nouveaux pour son frangin. Sans oublier Leafa, cette fée elle aussi transie par la présence de l'épéiste noir qu'elle seconde dans son aventure virtuelle, dont l'identité de sa joueuse irl est inconnue.

SWORD ART ONLINE, Fairy Dance [Actu, Roman]

Si cette première partie du roman se termine par un beau duel épique, elle reste légère dans son traitement et affiche une insouciance tranchant radicalement avec les graves enjeux déclenchés. Les dernières pages sur la tentative d'évasion d'Asuna sont néanmoins excellentes. Il faut aussi souligner que le monde d'Alfheim a bénéficié d'un travail solide et cohérent.

 

Une seconde partie dantesque. 

Heureusement, Kawahara appuie sur l'accélérateur une fois la moitié du bouquin atteint. Kirito multiplie les actes héroiques insensés pour retrouver sa femme, une Asuna plus fragile qui n'en finit pas de l'attendre. L'identité irl de Leafa est aussi rapidement révélée. l'épique combat contre les chevaliers argentés au sein de l'Arbre Monde est digne des meilleures batailles d'heroic fantasy. Et que dire des palpitants derniers moments se déroulant dans la vie réelle des protagonistes? On ne lâche pas le roman tant que la dernière page n'est pas lue.

SWORD ART ONLINE, Fairy Dance [Actu, Roman]

J'ai aimé le final qui conclue admirablement tout le vécu d'Aincrad. Même si son rythme n'est pas parfait, Fairy Dance est indissociable du premier arc de la licence. Cette magnifique romance du couple Kirito/Asuna se termine dans les mêmes conditions qu'elle a commencé: insolites et mouvementées provoquant un beau sourire aux lecteurs une fois l'ouvrage refermé.

Partager cet article
Repost0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 20:09
SWORD ART ONLINE, Aincrad [Actu, Roman]

Le RPG est partout. Quand il n'inspire pas la rédaction de romans grâce à certaines licences (Final Fantasy, Mass Effect...), c'est lui-même qui va chercher à travers les livres et autres light novels pour les adapter à son image, comme The Witcher ou encore Sword Art Online. C'est de ce dernier que nous allons parler dans cet article et plus précisément du tout premier tome, sorti en France le 11 mars dernier.

 

Un phénomène bien réel.

Ecrit en 2002 par Rei Kawahara, Sword Art Online fût une light novel avant de devenir une saga de RPG disponible sur PSP/VITA. L'épisode Hollow Fragment a été un sacré carton au Japon (plus de 500 000 exemplaires écoulés) confirmant l'engouement non virtuel pour l'oeuvre de Kawahara.

Sword Art Online raconte en 2022 l'épopée héroique de Kirito, un béta-testeur prisonnier avec 10000 autres joueurs dans la forteresse volante d'Aincrad, l'un des mondes principaux de Sword Art Online, VRMMO célèbre disponible au Japon, se jouant avec un casque de réalité virtuelle. Son créateur déclenche un jeu macabre en empêchant chaque participant de se déconnecter et leur annonce la condition suivante: pour être libérer de cet univers numérique, il faut escalader les 100 étages de la forteresse pour battre le boss final. Tout décès dans le jeu entraine la mort réelle du gamer car son casque (étant scellé sur sa tête) enverra des ondes puissantes pour lui griller la cervelle.

 

Curiosité fatale.

Je connaissais vaguement cette licence par l'actu d'Hollow Fragment sorti sur PS Vita et le gros pavé de 500 pages disponible sur le présentoir du libraire a attisé ma curiosité. Tout amateur de RPG se sentira vite chez soi en lisant Sword Art Online car chaque mécanisme expliqué nous est famillier.

SWORD ART ONLINE, Aincrad [Actu, Roman]

Le rythme y est si efficace qu'il sera difficile de lâcher le bouquin sans avoir atteint la dernière page. Obligé de rusher en sautant plusieurs mois, l'intrigue développe davantage le quotidien de Kirito dans la deuxième partie du livre, à travers 4 histoires courtes.

Si le récit n'a rien d'original dans ses grandes lignes, il faut dire qu'en 2002 le MMO n'était pas encore le loisir connu à travers WOW, même si à l'époque Ultima Online et Everquest avaient bien dégagé la route. La routine décrite sur les héros, contraints de valider à l'écran chaque tâche quotidienne est assez amusante et Kirito va forcément faire des rencontres qui vont marquer sa vie, en bien ou mal.

 

Des destins attachants.

Rédigé à la première personne (le lecteur est Kirito), le roman nous raconte sans complexe ce que pourrait être une vie dans un RPG. Par exemple, des joueurs préférent être artisans à l'abri dans les grandes villes et laisser faire le sale boulot de libération à d'autres joueurs plus téméraires. Ces derniers ont en général le meilleur niveau de la communauté, par goût de compétition où par soucis de survivre (voire les deux). Kirito et son amie Asuna sont de ceux-là.

SWORD ART ONLINE, Aincrad [Actu, Roman]

Il faut savoir que le créateur fou à l'origine du concept a fait en sorte que les vrais visages des joueurs apparaisent sur leur avatar. Ces derniers sont à l'image de leur propriétaire. Le couple vedette va devoir apprendre à gérer cette vie virtuelle et faire face à leurs réponsabilités pour se libérer, eux et les autres, de cette prison numérique.

Acheté en toute curiosité, j'ai dévoré ce roman en une aprés-midi histoire de vous donner une idée de son efficacité. S'adressant en priorité aux amateurs de RPG, ce récit au fond macabre a de fortes chances de vous chambouler l'esprit mais dans le sens positif du terme. Avec les beaux jours qui arrivent, si vous ne savez pas quoi lire cet été, voici mon conseil: achetez Sword Art Online: Aincrad. La sortie du tome 2 est prévue début juillet.

Partager cet article
Repost0
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 20:35
L'HISTOIRE DU RPG [Pix'n Love, actu]

Sorti en décembre dernier, ce nouvel ouvrage des éditions Pix'n Love retrace l'historique du jeu de rôle, de sa naissance à son évolution d'aujourd'hui. A la base d'une question simple "C'est quoi un RPG?", l'auteur veut montrer que le genre s'est toujours transformé et que s'il était relativement identifiable il y a encore 15 ans, c'est devenu un peu plus compliqué aujourd'hui.

 

Définir le RPG? Un casse-tête.

Logiquement à la base, un RPG est un jeu d'aventure à l'intrigue non définie (laissée à l'imagination du joueur) doté d'un système d'expérience où les personnages incarnés évoluent progressivement en gagnant de nouveaux pouvoirs, compétences et pièces d'équipement dont leur puissance est représentée par des nombres. Ces derniers permettent de mieux guider le joueur dans ses choix tactiques en fonctions des chiffres qu'il a sous ses yeux lorsqu'il effectue des combats.

Le RPG est aussi doté d'une riche inventaire, visualisé dans un menu à la conception complexe doté de plusieurs fenêtres qu'on pourrait parfois s'y perdre. Sauf que l'arrivée des J-RPG avec leur intrigue linéaire sur laquelle le joueur n'a aucun pouvoir (ou minime) et des Open World occidentaux reprenant des système d'Xp progressifs et de compétences à débloquer ont quelque peu déboussolé les bases du genre. La crise identitaire n'est pas loin du moins concernant le domaine du jeu vidéo. Qu'est ce qui empêcherait aujourd'hui de prétendre que GTA V ou le dernier Tomb Raider sont des RPG pour ceux aimant chercher la petite bête?

 

Il était une fois... Dans les années 70.

L'HISTOIRE DU RPG [Pix'n Love, actu]

Forcément, tout était à faire. Pour l'inspiration, il n'y avait que les combats de figurines et la littérature (au hasard Le Seigneur des Anneaux et autre Conan) qui ont permis à Gygax et Arneson d'aboutir aux premières éditions du fameux Donjons & Dragons dont on peut s'amuser de leur apparence très austère. Du point de départ, l'ouvrage de Raphaël Lucas retrace progressivement les grandes étapes de transformation du jeu de rôle, du papier à son passage aux premiers ordinateurs de l'époque, jusqu'à son voyage au Japon où il subira de grosses mutations pour s'adapter à la culture du pays.

Les 320 pages sont bien remplies et riches en informations. La mise en page est sobre et le papier glacé de très haute qualité. Il est dommage que la couverture soit en carton souple, qui fait un peu tâche par rapport au choix du papier.

L'HISTOIRE DU RPG [Pix'n Love, actu]

Choix cornélien entre réelle identité et rentabilité.

Il est intéressant de lire les avis de certains fondateurs comme Richard Garriott sur le marché d'aujourd'hui. Les enjeux financiers, trop énormes, ont découragé le développement de concepts nouveaux et il est difficile pour un gros RPG AAA de rembourser ses coûts de développement. Comment lutter face aux recettes astronomiques d'un GTA V ou d'un Call of Duty? Apparemment, le dernier gros coup d'éclat du RPG se nomme The Elder Scrolls V: Skyrim de par ses ventes astronomiques (20 millions d'unités) mais aussi de son influence apportée sur les productions suivantes, grâce à sa direction artistique fantastique.

La presse est aussi un bon moyen de jauger la popularité du genre et je n'ai retenu qu'une citation, assez fataliste, énoncée par Jean François Morisse (rédacteur en chef de Joypad):

"Le RPG a quasiment toujours été un genre un peu à la marge. Je crois que ça n'a jamais été un genre vedette... La raison pour laquelle le RPG n'a pas été traité plus largement? Le public n'était pas là."

En conclusion, un ouvrage bien écrit et passionnant si le RPG suscite votre curiosité.

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 16:48
FINAL FANTASY X-2.5 ~ Le Prix de l'éternité ~ [Livre, Actu]

Les éditions Lumen ont flairé le bon filon avec la licence Final Fantasy. La publication des écrits inédits des scénaristes officiels permettent aux fans de découvrir les épisodes canoniques sous un autre oeil, pour le meilleur mais aussi le pire. Justement en parlant de pire, Lumen s'attaque cette fois-ci au roman maudit de Nojima, le récit implacable qui a provoqué des crises d'indignation et autre levées de boucliers au Japon: le "bienheureux" Final Fantasy X-2.5 ~ Le Prix de l'éternité ~.

 

Nous verrons bien plus bas pourquoi cette suite directe de Final Fantasy X-2 a provoqué la stupéfaction chez bon nombre d'adeptes de Spira. Après lecture, j'ai eu la même réaction en pensant: "Nojima, qu'as-tu fais?". Ce roublard n'a pas finit de nous faire tourner en bourrique. Mais si le choc et la surprise sont de mise, l'indignation n'a pas lieu d'être car Nojima respecte parfaitement sa création, la mythologie Spira, malgré des choix matures absolument burnés.

Qu'on le veuille ou non, le scénariste enrichit non seulement son univers mais se permet en plus de nous renseigner davantage sur certains peuples/lieux et croyances. Vous rêvez d'en savoir plus sur l'origine des Al Bhed, de l'histoire de Besaid pendant la guerre des machines ou encore sur les Priants (appelés aussi Coeur de Chimère)? Ouvrez donc l'ouvrage, il est fait pour vous mais attention vous n'en sortirez pas indemne.

FINAL FANTASY X-2.5 ~ Le Prix de l'éternité ~ [Livre, Actu]

/!\ Si vous n'avez pas encore lu ~ Le Prix de l'éternité ~, vous pouvez vous arrêtez ici car le ressenti ci-dessous contient plein de spoilers. /!\

 

Le livre est divisé en 34 chapitres (certains sont très courts!) ressemblés en 3 grandes parties, intitulées chacune "Tidus", "Yuna" et "T & Y". Difficile de faire plus simple. Par contre, il y a deux intrigues traitées en parallèle, pouvant semer la confusion: les péripéties du couple Yuna/Tidus et les aventures d'un groupe de moines guerriers, protégeant des invokeurs sur une île inconnue pendant la guerre des machines, 1000 ans plus tôt. Une relecture sera nécessaire pour tout bien saisir.

 

Partie I: TIDUS

Le récit commence sur la bonne fin de Final Fantasy X-2, celle où Tidus (réincarné par la volonté des Priants selon sa propre théorie) remonte joyeusement à la surface de Besaid, au large de la plage. Le Celsius arrive en trombe au dessus de sa tête pour larguer dans ses bras Yuna, sa douce promise. La description est absolument fidèle à la conclusion du jeu avec le rassemblement public sur la crique. Au sein de la population, on compte évidemment Wakka, sa compagne Lulu la somptueuse arcaniste et leur enfant Vidin. Sauf que le happy-end va être de courte durée. En effet, Tidus va vite être en proie de questions existentielles lorsque quelques moments plus tard, Rikku lui raconte leurs exploits au sein des Albatros. Le blitz-balleur semble n'avoir manqué à personne (ce qui est faux) et le fait que Yuna reste toujours très demandée au sein des croyants de Besaid n'arrange pas les choses. Se sentant rapidement délaissé, sa jovialité légendaire va laisser place à une mauvaise humeur répétitive. Nojima nous fait bien sentir que la soliditidé du couple Yuna/Tidus va leur demander beaucoup de travail car ils sont trop différents. Errant sans but sur l'île, Tidus va faire une étrange rencontre en la personne de Bria, un pêcheur installé à Besaid depuis 1 mois. Pourtant Yuna arrive à se libérer et embarque son amoureux à bord de L'As des Aurochs, le navire d'entrainement de l'équipe de Wakka pour une croisière privée. Malheureusement suite à une violente tempête, le bateau est détruit et le couple dérive avant d'apercevoir au loin une île inconnue.

1000 ans plus tôt sur cette île, dans un bunker souterrain, une armée de moines guerriers défendirent corps et âme cinq invokeurs pendant la guerre des machines. Le récit se centre rapidement sur Kush, une jeune Invokeur et son Garde Valm. On retient aussi les noms d'Ifanahl (un autre Invokeur), d'Alb (le chef d'équipe) et ses étranges "machines" appelées Bedohls. Tout ce charmant petit monde va hélas au fil des heures subir un assaut massif des troupes zanarkiennes, venues tuer les invokeurs. Parmis leurs ames redoudables, l'intrigue s'attarde sur la bombe roulante maquillée en ballon de Blitzball.

Une excellente première partie mais confuse à la première lecture. L'intrigue du couple Valm/Kush nous est envoyée à la gueule un peu trop brutalement. Il m'a fallu une relecture pour comprendre qu'Alb était un traitre (donc responsable de l'assaut tragique) et que les Bedohls sont en réalité des humains (du moins pas tous, certains sont vraiment des machines). Une supercherie utilisée par ce peuple et Alb pour tromper les moines-guerriers durant l'attaque zanarkienne. J'ai aussi mieux saisi l'assassinat de Valm, commis par un bedohl revanchard amputé d'une main. Les noms de Valm, Kush, Ifanahl, Alb sont des pseudonymes empruntés sur des divinités de Spira, dont les statues à leur effigie sont présentes sur l'île. Le point le plus important à retenir reste la méthode utilisée pour concevoir les fameux coeurs de chimère, à savoir l'acte sexuel entre 2 êtres sentimentalement très liés! C'est la première polémique du roman. Et pourtant le récit nous apprend vite par les propos d'Ifanahl qu'il existent d'autres moyens donc les puritains peuvent être rassurés. Autre détail non négligeable: Yuna et Tidus couchent enfin ensemble (dans L'As des Aurochs juste avant d'être happé par la tempête). le récit arrondit les angles sans être clairement explicite mais ça va, on a bien compris et c'est dans l'ordre logique humaine.

 

Partie II: YUNA

Cette seconde partie est la plus courte avec seulement 30 pages occupées sur 280. Mais c'est symboliquement voulu car l'évènemement hautement tragique ayant provoqué les tollés au Japon clotûre cette partie, entièrement dédiée au couple Yuna /Tidus. Aprés avoir survécus à la tempête (mais pas le navire) et dérivés longuement par des moyens rudimentaires, les deux tourtereaux échouent sur l'île ayant servi de repère à l'armée de Valm et Kush 1000 ans plus tôt. En l'explorant, Yuna et Tidus découvrent qu'elle ressemble fortement à Besaid. Leur attention est portée par une multitude de statues parsemées ici et là indiquant des voies sans issues. Si les deux héros ne comprennent pas leur utilité, il m'a fallu de mon coté relire pour saisir que ces statues ne sont que des repères pour les nombreuses entrées camouflées du bunker souterrain. Des issues que Tidus et Yuna ne voient pas évidemment puisqu'elles sont cachées. Mais en continuant leur exploration, le couple tombe dans le guet-apens d'un Bedohl mécanique, vestige de la guerre des machines. Caché dans l'épaisse végétation, il envoie aux pieds de Tidus une bombe maquillé en ballon de blitz. Ne se méfiant pas du danger, Tidus s'approche au moment où l'explosion se produit. Resté en arrière, Yuna est épargnée tandis que la tête de son amoureux git à ses pieds. Un passage édifiant qui provoque en premier temps l'incrédulité la plus totale. Sauf que c'est bien réel et que Nojima se sert de cette tragédie brutale pour révéler une nouvelle capacité d'invocation à partir des furolucioles, l'énergie spirituelle représentant l'esprit des défunts. Le dialogue qui s'ensuit entre Yuna et Ifanahl ne nous le révèle pas tout de suite.

 

Partie III: T & Y

La dernière section est évidemment la plus riche en révélations mais étrangement n'est pas la plus marquante. Yuna et Tidus (qu'on retrouve de suite aprés le drame, on se dit forcément qu'il y a un truc!) vont permettre au trio Ifanahl/Kush/Valm de trouver la paix et d'être guidé dans l'Au-Delà. Le reste du casting de Final Fantasy X/X-2 est bien mis en avant lorsque Bria/Valm retrouve la mémoire et pète les plombs. On constate la volonté du jeune Shinra à découvrir davantage d'infos sur son peuple les Al Bheds (historiquement les Bedohls) considéré comme êtres inférieurs. Ce qu'il faut retenir de plus important dans cette partie, c'est le rôle des furolucioles permettant de se transformer en esprit incarné du défunt par la forte volonté de l'Invokeur. C'est ainsi que Yuna a fait revenir Tidus. C'est désormais un esprit incarné qui restera vivant tant que la prêtresse aux guns le restera.

FINAL FANTASY X-2.5 ~ Le Prix de l'éternité ~ [Livre, Actu]

Le plus marquant de cette dernière partie reste la nouvelle interprétation donnée à la cinématique in-game faisant office de fin parfaite à Final Fantasy X-2. Le roman se termine sur cette scène! Ce qui signifie que Tidus est déjà un esprit incarné dans cette cinématique se déroulant bien plus tard après les retrouvailles de Besaid. Les évènements du roman se glissent entre les deux fins "good" et "perfect" du jeu. Je m'interrogeais sur la réelle utilité de cette courte cinématique à l'époque, extrèment dure à débloquer. Je pensais que le scénariste s'en servait pour expliquer simplement la théorie du retour à la vie physique de Tidus (qui a été malheureusement de courte durée) face à une Yuna mélancolique (on comprend pourquoi) mais néanmoins heureuse (elle n'a pas le choix). En fait pas du tout, quoique... Pensait-il déjà à l'histoire du Prix de l'éternité? rien n'est moins sur.

 

Nojima est-il un sadique? Un fou? Un élucubrateur de pacotille? Un génie? Ceci est un autre débat mais ce qui certain avec ses histoires, c'est qu'elles transmettent la même passion: celle de comprendre.

Partager cet article
Repost0