Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 21:42

BOF4manga

 

Aprés avoir parlé du RPG et de Fou-lu, voici la critique du manga sorti sur nos terres l'année dernière, sous le label prolifique de Ki-oon. Le mangaka ayant accouché des 5 tomes ne vous semblera pas inconnu, surtout si vous avez lu l'adaptation de Tales of Symphonia vu qu'il s'agit du même auteur: Hitoshi Ichimura.

Il rend une nouvelle fois un très bon travail, fidèle au jeu original permettant aux joueurs l'ayant bouclé il y a longtemps (sorti en 2001 en Europe, on se sent soudain rajeunir...) de se remémorer une intrigue classique mais soignée.

BOF4manga1

    En traversant le désert sur un bateau volant (oui, vous avez bien lu), Cray, chef de clan des pays de l'Alliance et Nina son amie d'enfance se font agressés par un dragon des sables, alors que la jeune princesse de Wyndia effectuait une expédition pour retrouver sa soeur ainée disparue, Elina. Le hasard faisant bien les choses, les deux amis d'enfance découvrent non loin de leur crash le corps nu et inanimé de Ryu, un mystérieux garçon ayant échappé de peu lui aussi à l'attaque d'un dragon.

   Au même moment à l'ouest, en plein territoire de l'Empire se déroule la résurrection de son tout premier souverain, Fou-lu. On se doute déjà que son apparition simultanée avec Ryu semble trop suspecte pour n'être qu'une simple coincidence et que le destin des deux hommes finira par se croiser pour une raison que je vous laisse découvrir.

BOF4manga2

  L'intrigue démarre doucement pour prendre son temps et gagner progressivement en intensité. Elle explose durant les tomes 3 et 4 où des évènements tragiques d'une rare violence contrebalancent l'insouciance bon enfant de certains passages comme la découverte de l'identité d'Ershin par exemple. Les personnages du célèbre RPG sont fidèlement retranscrits, que ça soit dans leur caractère et leurs motivations. La réelle nouveauté est l'attribution de la parole à Ryu, étant un héros muet sur le jeu PSOne.

BOF4manga3

  Les apparitions des différents dragons au cours du récit sont spectaculaires et les planches très détaillées. En conclusion, l'achat de ce manga vaut le coup pour deux raisons: la compréhension totale de l'intrigue aux anglophobes ayant quand même fait le jeu et la découverte d'un Ryu doté de l'usage de la parole, donc plus étoffé en personnalité.

Je recommande également les 5 tomes à ceux n'ayant pas le temps (ou l'envie) de consacrer 50 heures de partie à ce  quatrième épisode de la saga de Capcom, considéré comme le meilleur de tous.  Fou-lu mérite bien ça.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 19:45

SUIKO5manga

 

"Plus jamais je n'aurai d'hésitations!"

C'est sur cette dernière réplique du prince Ardil que se clôture l'exceptionnel 4e tome du manga tiré du rpg éponyme. En fermant le bouquin, j'ai eu presque envie de crier: "Whaououu!"

A mes yeux, Suikoden V est absolument la bonne surprise de cette année en matière d'adaptation manga. Alors attention, il n'est pas parfait car les 4 volumes sont, comme on s'en doute, insuffisants pour conter la richesse de l'intrigue. Il est question de narrer le début du jeu, à savoir les jeux sacrés jusqu'à la fameuse chute de Falena avec l'assaut du palais traumatisant nombre de joueurs par son dénouement tragique.

 

SUIKO5manga1

On notera quelques approches différentes sur certains personnages mais j'y reviendrai plus tard. Les fans du 5e opus seront comblés, ils sont tous là: Ardil (le héros), sa soeur Lymsleia, leur parents Arshtat et Feris, le grand Georg Prim (vous pouvez le surnommer "maitre" ou "Dieu", c'est pareil), Lyon, Kyle le dragueur, Miakis, Galleon, Sialeeds, les Godwin etc...Dès les premières pages du 1e volume, on sent qu'on va passer un excellent moment.

SUIKO5manga2

Oh oui, qu'on va se régaler! D'abord, première question: celui n'ayant pas fait le RPG doit-il lire le manga. Je réponds "ET COMMENT!" car même s'il ne comprendra pas tout (les histoires parallèles par exemple), une fois la lecture bouclée, il n'aura qu'une envie: trouver coûte que coûte le RPG pour laver l'affront par lui-même, avec cette seule pensée obsédant son esprit: "Je vais vous faire la peau, salopards de Godwiiin!!". Les planches signées Mizuki Tsuge sont de grande qualité, en particulier les gros plans des visages faisant ressentir toute leurs émotions au lecteur.

En personnage de grande reine, Arshtat est peut-être ce qui s'est fait de mieux et de plus marquant dans le genre RPG. Forte, responsable, fragile, attendrissante et sévère avec ses enfants, le manga fait littéralement exploser la jeune femme au premier plan, aussi rayonnante que sa Rune Solaire, fardeau surhumain à porter dont elle accepte la difficile tâche pour préserver une paix bien fragile.

SUIKO5manga5

 Les deux premiers tomes mettent en place tous les personnages en présentant leurs caractères et leurs motivations pendant les Jeux Sacrés où complots et stratagèmes entre clans sont de mises. Le vainqueur des jeux aura l'honneur de devenir l'époux légitime de la jeune princesse Lym, soeur du prince Ardil. Une victoire présentant donc un tel intérêt au point que certains participants ne reculeront devant rien pour l'obtenir. Gizel Godwin veut s'emparer de Sol-Falena et le couple royal Arshtat-Ferid devra contrecarrer les noirs dessins qui les guettent pour survivre.

SUIKO5manga3

Comme je le disais au début de l'article, la relation entre certains protagonistes a été traité un peu différemment du jeu. Le cas de Lymsleia avec son grand frère est le plus flagrant exemple. En effet, la jeune princesse se montre très froide envers Ardil lors de son retour de Lordlake alors que dans le jeu, elle lui saute au cou au point presque de l'étouffer. Plus tard dans le 3e tome, Lymsleia fait une fugue pendant les Jeux Sacrés avant de se faire capturer avec Marino dans la cabane en forêt, évènement totalement absent le RPG où il est seulement question de la libération de la belle aubergiste, amoureuse de Belcoot. Ces changements ne nuisent en rien à la cohérence de l'intrigue et bien au contraire, Lymsleia en ressort grandie.

SUIKO5manga4

  Enfin arrive le 4e tome, là où tout va basculer. Déjà, l'épaisseur du livre est presque le double des trois précédents, signe que son contenu s'avère riche, surtout en émotion. C'est une sacrée boucherie qui va se dévoiler au fil des pages avec un massacre d'une violence impressionnante (absente bien sur du RPG) où la pitié n'a plus sa place. Le sang va couler à flot, les larmes du lecteur aussi.  Dans les ultimes pages, mon coup de coeur va pour Lyon, n'hésitant pas à se faire planter un bras pour protéger Ardil avant de transpercer à coup d'épée la gorge de son opposant.

  SUIKO5manga6-copie-1

Je n'en dirais pas plus mais ceux n'ayant pas fait le jeu se poseront évidement beaucoup de questions une fois la lecture achevée. Les réponses se trouvent dans le jeu disponible sur PS2 que je recommande chaudement pour les trois personnes du fond hésitant encore. Fan de Suikoden, achetez-moi ça, vous serez comblé au point de vouloir (re)faire le 5e épisode de cette grande saga. Amen, c'est dit.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2010 2 07 /12 /décembre /2010 21:30

 NIERcom1 copie

 

NIER, le titre testament de Cavia Studio édité par le grand Square-enix, a fait pas mal parler de lui au printemps dernier et encore aujourd'hui grâce à son OST fantastique (Shadowlord, The Dark Colossus Destroy All, Gods bound by rules...) et ses personnages peu banals pour un RPG japonais, Kainé en tête. N'ayant pas encore fait ce jeu, j'ai décidé tout de même de télécharger les trois volumes du comics disponibles sur le site officiel du titre.

 

NIERcom2

 

D'après la BD, l'histoire se passe dans un univers apocalyptique avec une ville dévastée pour planter le décor. Au milieu de ce chaos se baladent trois protagonistes aux silhouettes marquées: Nier, le guerrier massif et rugueux, Kainé une combattante à la plastique irréprochable (tout le contraire de son vocabulaire!) et Weiss, un grimoire qui parle(!!). Nier recherche une ombre, une espèce de créature responsable d'une maladie appelée nécrose runique, mal dont souffre sa fille. Aidé par Kainé et Weiss, il semble plus que jamais déterminé à réussir. Normal, quand sa propre progéniture est en danger de mort, il n'y a pas à hésiter.

 

NIERcom3

 

Arpentant les vestiges bétonnés, le trio décide de se raconter chacun une histoire pour passer le temps. Chaque tome du comics contient un récit raconté tour à tour par Weiss, Kainé et Nier. En rapport avec le background ou le vécu de certains, on suit avec interêt ces petits bouts d'histoires suscitant moult questions auxquelles on aimerait coller une réponse.

 

NIERcom4

Les tomes sont dessinés par trois artistes différents: Carlos D'Anta, Pop Mhan et Eduardo Nunez. Les connaisseurs de comics remarqueront rapidement que le trait de Nunez rappelle furieusement celui de Joe Madureira, une grande célébrité du milieu avec le regretté Michael Turner. J'aime bien le trait de Mhan et moins celui de D'Anta où Kainé n'est pas des plus réussies niveau visage. Les dialogues sont par contre excellents surtout entre le tandem infernal Weiss/Kainé dont je vous recopie un extrait ci-dessous:

- Nier à Weiss: "Kainé a raison. Si tu comptes vraiment parler, essaie au moins de raconter quelque chose d'agréable."
- Kainé à Weiss: "Je préfère qu'une ombre m'arrache une oreille et pisse dans la plaie plutôt que d'entendre un autre de tes délires merdiques, Weiss." 
- Weiss à Nier et Kainé: "Eh bien... Il est clair qu'aucun d'entre vous n'est assez subtil pour apprécier un bon livre."

Voilà en gros ce que ça donne et ça fait des étincelles. La finesse du langage de Kainé est bien fidèle à celui décrit dans le jeu, auquel le comics réussit sa mission: donner envie d'y jouer.

 

Partager cet article
Repost0