Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2018 1 24 /09 /septembre /2018 22:15
GHOST RECON Wildlands [Test]

Sorti en mars 2017, cette superproduction d'Ubisoft bomba le torse face à Horizon Zero Dawn et Zelda Breath of the Wild en matière d'open world massif. Cet A-RPG d'infiltration a fait les choses en grand en se recréant comme terrain de jeu une bonne partie de la Bolivie. Pour faire tomber la Santa Blanca, tentaculaire cartel du cruel El Sueno, les USA font appel à... Rambo? Meuuh noon! Les Ghosts, voyons! Des soldats d'élite qui sont capable d'éradiquer le mal sans laisser de trace de leur passage. C'est l'agent de la CIA Bowman qui fait appel à leurs services.

Je me suis amusé à recréer Jess Black et Grace Amstrong de Far Cry V parmi les Ghosts.

Je me suis amusé à recréer Jess Black et Grace Amstrong de Far Cry V parmi les Ghosts.

Nomad: "Bowman? Ici Nomad. On est arrivé depuis quelques jours. C'est grand comment la Bolivie?"

Bowman: "Tu vois Far Cry 5 par exemple avec ses 3 régions? Ben ici, tu en as 21! Eh ouais, c'est l'un des plus grands open world du marché. Ils ont du pognon chez Ubi!"

Nomad:" C'est qui le méchant?"

Bowman:" Un crane d'oeuf tatoué du nom d'El Sueno. C'est le chef de la Santa Blanca. La poudre blanche c'est son truc. Sauf qu'il a buté mon ami, un agent infiltré. L'Oncle Sam ne peut pas laisser passer ça. Pour atteindre le big boss, c'est pas compliqué, faut éliminer une bonne moitié de son clan composé de 26 boss. Vous avez carte blanche pour décider dans quel ordre vous pouvez vous les faire!"

"Bowman? Ici Nomad! Je confirme, c'est super vaste la Bolivie."
"Bowman? Ici Nomad! Je confirme, c'est super vaste la Bolivie.""Bowman? Ici Nomad! Je confirme, c'est super vaste la Bolivie."

"Bowman? Ici Nomad! Je confirme, c'est super vaste la Bolivie."

Nomad:" Donc on peut explorer les 21 régions dans l'ordre qu'on veut?"

Bowman: "Bordel! Je parle français pourtant, Nomad!"

Nomad: "Bon parlons un peu matos. c'est quoi cette camelote? Notre drone tient à peine 1 minute pour espionner les camps ennemis."

Bowman:" C'est normal. Un RPG, tu sais ce que sais, Nomad? Tu fais évoluer tes compétences et ton matos au fur à mesure des missions accomplies. CQFD! N'oublie pas aussi ta troupe de rebelles boliviens. Si tu la néglige, t'auras aussi des renforts de merde!"

Parmi les rencontres, le légendaire Sam Fischer s'invitera dans un DLC (avec quelques bugs).
Parmi les rencontres, le légendaire Sam Fischer s'invitera dans un DLC (avec quelques bugs).

Parmi les rencontres, le légendaire Sam Fischer s'invitera dans un DLC (avec quelques bugs).

Nomad: "J'ai un Sam Fischer qui m'a contacté et les Rainbow Six présent aussi en Bolivie. Sans oublier qu'on a signalé dans la jungle un extraterrestre qui n'a pas une gueule de porte-bonheur. C'est quoi ce délire?"

Bowman: "On appelle ça des DLC gratos. Ceux qui achètent leurs jeux 1 an après leur sortie vont se taper de grosses mises à jour, comme d'habitude. Soyez patient, Nomad. Vous pouvez même depuis Juillet dernier personnaliser vos coéquipier comme bon vous semble. Vous en avez marre d'avoir des mecs pour partager vos bivouacs à la belle étoile? OK, je vous envoie des filles! "

Nomad: "Wouéééé!!! Heu... Sinon, en flingue et armement, on est comment?"

Plus de 60 véhicules attendent les Ghosts pour parcourir l'immense territoire.Plus de 60 véhicules attendent les Ghosts pour parcourir l'immense territoire.
Plus de 60 véhicules attendent les Ghosts pour parcourir l'immense territoire.

Plus de 60 véhicules attendent les Ghosts pour parcourir l'immense territoire.

Bowman: "Bordel, Nomad! Mais vous êtes sûr que vous êtes un commando d'élite?! Comme d'habitude, vous avez de tout: fusils d'assaut, à pompe, de sniper, pistolet et tout le bazar parsemés dans toute la Bolivie. Bon courage pour tous les trouver!"

Nomad:" Au niveau des 60 véhicules dispo, j'ai un mal fou à piloter correctement les motos et les avions. C'est normal?"

Bowman:"Oui, c'est normal. Leur maniabilité, c'est tout pourri. Mais vous verrez qu'avec les voitures et les hélicos, ça passera mieux."

Des lieux célèbres sont présents: la route de la mort, le désert de sel ou encore la jungle à l'est.Des lieux célèbres sont présents: la route de la mort, le désert de sel ou encore la jungle à l'est.
Des lieux célèbres sont présents: la route de la mort, le désert de sel ou encore la jungle à l'est.Des lieux célèbres sont présents: la route de la mort, le désert de sel ou encore la jungle à l'est.

Des lieux célèbres sont présents: la route de la mort, le désert de sel ou encore la jungle à l'est.

Nomad:" Dernière chose, Bowman: chaque fois qu'on se lance dans l'infiltration/assaut d'un village ennemi, y'a toujours un sicario qui chantonne La Santa, la Santa, Saaaantaaaa Blaaanca! Argh! Argh! Argh!. Ca risque pas de nous casser les couilles à force?"

Bowman: "Laissez-les chantonner ces pauvres sicarios vu que grâce à vous, ils n'ont plus que quelques minutes à vivre."

L'intrigue se suit dans l'ordre qu'on veut, avec des rebondissements à la clé.L'intrigue se suit dans l'ordre qu'on veut, avec des rebondissements à la clé.

L'intrigue se suit dans l'ordre qu'on veut, avec des rebondissements à la clé.

Nomad: "OK. Ici Nomad, terminé!"

 

Ma note sur Sens Critique: 9/10

"Mission accomplie! On rentre."

"Mission accomplie! On rentre."

Partager cet article
Repost0
17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 23:47
FAR CRY V [Test]

Ayant pulvérisé des records de ventes depuis l'existence de la licence et dominé les charts (aux cotés de God of War) durant le premier semestre, Far Cry V s'est imposé comme l'un des blockbusters incontournables de 2018. Avec cet épisode, Ubisoft fait le choix de rapprocher son FPS vers le RPG, comme l'on déjà fait d'autres titres dans le passé, avec Borderlands ou encore Destiny.

 

Pourquoi l'affiche a fait polémique?

Ce sont des partisans de l'extrême droite américaine qui se sont emballés car le Père Joseph et ses complices tiennent les mêmes postures que Jésus et ses apôtres dans le fameux tableau "La Cène". Ubisoft a été accusé de racisme anti-chrétien, faisant passer les pratiquants religieux pour des extrémistes fanatiques. D'autres y ont vu une propagande anti-Trump. En face, Ubisoft a répondu "qu'il n'était ici que de pure fiction et qu'il est intéressant qu'un jeu vidéo provoque ce genre de débat."

Une polémique dès le lancement du jeu? Hop, 310 millions de $ de recettes dès la 1ere semaine.

Une polémique dès le lancement du jeu? Hop, 310 millions de $ de recettes dès la 1ere semaine.

En quoi le 5e épisode se rapproche-t-il plus du RPG que les précédents?

Parmi les nouveautés, on peut créer son personnage et l'immense map est accessible de suite: fini le héros imposé et les tours radio à atteindre pour ouvrir progressivement l'open world. On peut aussi recruter des compagnons de la résistances (ou les 9 experts comme Grace Amstrong, Hurk Drubman, Nick Rye ou Jess Black par exemple) pour nous appuyer durant l'aventure principale et les quêtes annexes. Bref, "you're not alone". A cela se rajoutent des dizaines de compétences à débloquer pour l'évolution de l'avatar. Anecdote amusante: on débute la partie en... sortant d'un bunker souterrain. Coucou Fallout!

Le fait de concevoir un héros muet et sans background a l'avantage de faire fonctionner les cellules grises: comme un roleplay, autant lui créer une histoire. Mon choix d'avatar m'a orienté à recréer Lara Croft (oui, encore elle) pour prolonger le délire survival versus secte. Je me suis amusé à imaginer qu'elle infiltre la police locale pour aller enquêter sur des évènements extraterrestes (proposé par une quête annexe du jeu) survenus dans le Montana. Sauf que ce dernier est occupé par les fanatiques de la famille Seed. Seul le gouvernement US est au courant de sa couverture et lui laisse carte blanche. Voilà pour le p'tit délire perso.

A gauche, mon avatar créé (oui, c'est Lara). A droite, deux des neufs experts: Jess et Grace.

A gauche, mon avatar créé (oui, c'est Lara). A droite, deux des neufs experts: Jess et Grace.

Les méchants sont-ils aussi marquants que les 2 précédents épisodes?

Selon de nombreux avis, Joseph Seed dit "Le père" est plus flippant que Pagan Min (4e épisode) mais pas autant que Vaas (3e épisode). Ce dernier arrive même en tête des meilleurs méchants selon un sondage sur Sens Critique. On verra sur le long terme l'influence du Père Joseph sur le public. Signalons l'autre antagoniste marquant de ce 5e épisode: la belle Faith Seed. Cette toxicomane touchante et surtout à l'influence diabolique ne laissera personne indifférent.

Dans l'immense Montana de Hope Country, le Père Joseph Seed se prend pour la déesse Azura.

Dans l'immense Montana de Hope Country, le Père Joseph Seed se prend pour la déesse Azura.

Sous l'emprise de la Grâce (la drogue de la secte), Faith Seed nous apparait comme une divinité.

Sous l'emprise de la Grâce (la drogue de la secte), Faith Seed nous apparait comme une divinité.

John Seed, l'un des frangins terribles avec Jacob, possède l'un des bunkers les mieux protégés.

John Seed, l'un des frangins terribles avec Jacob, possède l'un des bunkers les mieux protégés.

Peut-on contempler son avatar dans le jeu?

Non, car Ubi veut garder le principe de base du FPS: jeu à la première personne et non TPS. On peut voir son avatar (et les nombreuses tenue disponibles) uniquement dans le menu ou... au moment de sa mort. Oui c'est cruel. Sinon, avec la réputation grandissante au fil du jeu, on peut l'apercevoir sur des affiches Wanted placardées par la secte.

 

Qu'offre le gameplay?

On a l'impression de jouer à Tomb Raider ou Horizon (tirolienne, plateformes signalées par du cordage bleu et non de la peinture blanche) mais en vue subjective. On peut nager, conduire des véhicules (routiers, aériens ou nautiques), jouer à Tarzan avec le grappin et pêcher pour revendre ses prises... L'arsenal disponible est également impressionnant. Le début du jeu reste très difficile car mal calibré: trop d'ennemis et pas assez d'armes encore en possession. Le scénario nous prendra en otage lorsque la jauge de la rébellion augmente à certains paliers.

 

De l'exploration, de l'explosion, du fun: la répétitivité est soutenue par l'intensité des évènements.

De l'exploration, de l'explosion, du fun: la répétitivité est soutenue par l'intensité des évènements.

Le WindowMaker, un Desert Eagle 50 rouge et Jess Black: j'ai ce qu'il faut pour être heureux.

Le WindowMaker, un Desert Eagle 50 rouge et Jess Black: j'ai ce qu'il faut pour être heureux.

Combien de fins  sont disponibles?

Sauf changement avec une future mise à jour, il y en a trois dont une dès les premières minutes en fonction du choix de menotter ou non le Père.

Ma note sur Sens Critique: 8/10

Partager cet article
Repost0
8 août 2018 3 08 /08 /août /2018 17:29
TOMB RAIDER [Cinéma]

Après le jeu, voici le film sorti il y a bientôt un mois en Bluray/DVD: parfait pour continuer sur la lancée du 3e opus "Shadow of the Tomb Raider" de Square Enix, prévu pour la rentrée sur PS4/One/PC. J'avais pris un pied énorme à regarder le reboot en version movie au point de me donner envie de lancer la definitive edition, commençant à prendre la poussière sur mes étagères.

 

Le film est-il fidèle au jeu de 2013?

Dans ses grande ligne oui, vu qu'il est question d'une adaptation. Néanmoins, si on retrouve pas mal de scènes familières (surtout vers le milieu du film), il faut s'attendre à une oeuvre plus aseptisée afin de rassembler le plus grand public possible: donc, point de charnier avec des têtes qui roulent et autres membres putrides amoncelés par kilos à certains passages glauques du jeu. Malgré l'absence de gore, l'ambiance survival est respectée.

 

Alicia Vikander assure-t-elle?

Largement. Certains sur le net l'ont traitée de "planche à pain indigne pour le rôle" alors que nous sommes en 2018. L'approche débile et prépubère des années 90 où le personnage était sacralisée en femme-objet est bien loin derrière nous heureusement, mais pas pour tout le monde. Adieu bimbo trop sure d'elle et sans relief, bonjour la vraie aventurière qui souffre, tue, encaisse et surtout doute! La belle suédoise a été soumise à un entrainement physique de haute volée. Ses tablettes de chocolat et sa sculpturale plastique respecte le quota bagarre/acrobaties durant les 2 heures de film environ.

La brève mais éprouvante scène-clé du premier meutre: pleurs, cris, souffrance sont au rendez-vous pour la citadine british fragile, du moins en apparences.

La brève mais éprouvante scène-clé du premier meutre: pleurs, cris, souffrance sont au rendez-vous pour la citadine british fragile, du moins en apparences.

Les séquences-clé reprise par le film font-elles jeu égal avec le reboot, voire mieux?

Alors bien sur, il s'agit ici d'un film de 2h et non pas d'un JV alignant facilement 10-15h d'intrigue. Bon nombres de passages sont zappés (le bidonville par exemple, à mon grand désespoir) mais j'estime que celles qui sont présentes jouent sur un pied d'égalité. Je préfère même la scène du premier meurtre dans le film où Lara doit carrément tuer à mains nues (alors qu'elle utilise un pistolet dans le jeu). Tout dépend après de votre sensibilité et de votre vécu sur ces séquences chocs.

Oui, se retirer un morceau d'écorce planté dans le bide, ça fait mal. Même Rambo, il l'a fait chanter.

Oui, se retirer un morceau d'écorce planté dans le bide, ça fait mal. Même Rambo, il l'a fait chanter.

Le film a-t-il été un carton au box-office?

Pas un gros carton mais un beau succès sur le long terme: avec un budget de 90 millions, le film cumule plus de 273 millions de dollars dans le monde, surtout grâce à la chine. En France, Alicia Vikander a séduit plus d'1 million de spectateurs. Par contre, c'est au échec cuisant aux States avec à peine 57 millions $ de recettes. (source: EcranLarge.com)

En gros, Alicia arrive presque aux recettes du premier TR d'Angelina en 2001 avec l'avantage d'un budget moins onéreux. De quoi encourager la Warner pour une suite? Espérons...

 

Ma note sur Sens Critique: 8/10

Partager cet article
Repost0
12 juillet 2018 4 12 /07 /juillet /2018 20:46
TOMB RAIDER Definitive edition [Test express]

-----------------| REALISATION: 9/10 |---------------- 

Du 60fps/1080p pour ce lifting fait en bon et due forme. On redécouvre presque le jeu au niveau de la technique. Et puis le nouveau visage de Lara, ben ouais quoi!

 

-----------| SYSTEME DE COMBAT: 9/10|------------

Ce TPS/RPG était très bon sur PS3. Il n'y a pas de raison que ça change. Les gunfights sont nerveuses, excessives et les QTE ne sont pas en reste. Certains passages se montrent éprouvants, dans le bon sens du terme.

 

--------------------| MUSIQUES: 8/10 |------------------

Même note que sur PS3 vu qu'elles sont inchangées. On appréciera cette montée crescendo durant l'ascension finale.

 

-----------------| PERSONNAGES: 6/10 |---------------

La belle Lara Croft se montre plus humaine, moins sûre d'elle. Rien à voir avec la bimbo conne, vendue comme objet sexuel vidéoludique dans les années 90. Son entrainement physique imposé par son pygmalion, vétéran de l'armée britannique, lui permettra de réaliser des prouesses surréalistes. Le reste du casting? Il est déjà oublié.

 

-------------------| SCENARIO: 7/10 |------------------- 

Le récit s'appuie sur les légendes du Yamatai et d'Himiko, la reine solaire. Reprenant le thème populaire de l'île maudite isolée, le cheminement construit ses fondations sur du classique inébranlable. La survie extrême en milieu hostile, c'est de la valeur sûre et quand c'est bien amené, ça marche du feu de dieu. Ici, c'est le cas de cet épisode qui a marqué la décennie. Il remet au premier plan une mère Lara qui avait bien besoin de ce coup de pied aux fesses pour faire son grand retour.

 

Avis plus détaillé dans [Partie vécue]

Partager cet article
Repost0
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 18:06
TALES OF BERSERIA [Test express]

-----------------| REALISATION: 3/10 |---------------- 

Sur PS4, le rendu niveau PS2 n'est plus acceptable surtout avec une modélisation aussi dégueulasse. Le rendu anime ne peut plus être un prétexte pour justifier un tel rendu, surtout avec des décors 3D taillés à la serpe. D'habitude, les cinématiques animés arrivent à compenser... Plus cette fois!

 

-----------| SYSTEME DE COMBAT: 8/10|------------

Jamais décevant sur ce critère, cet épisode respecte la tradition. Le système joue sur les malus élémentaires, couplé à du remplissage de jauge. Les touches L2 et R2 vous permettront d'en finir plus rapidement si les conditions le permettent. Le craft et la gestion de l'équipement arrive à se montrer intéressant même si on passe du temps à comparer les bonus/malus offert par chacun.

 

--------------------| MUSIQUES: 7/10 |------------------

De qualité mais rien de mémorable sur cet épisode. Dommage...

 

-----------------| PERSONNAGES: 9/10 |---------------

Velvet rentre facilement dans le panthéon des héroïnes les plus mémorables de la série, même si je lui préfère largement une certaine Milla Maxwell. La peste Magilou arrive même à lui faire de l'ombre. Le reste du casting est plus mature qu'à l'accoutumée. Une réussite.

 

-------------------| SCENARIO: 9/10 |------------------- 

Un beau récit de vengeance et de rédemption avec toutes les conséquences de non-retour qui en découleront. Un épisode plus adulte, plus sombre qui aurait davantage marqué son passage si la réalisation technique avait eu les ambitions nécessaire. Faudra faire sans, tant pis!

Partager cet article
Repost0