Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 21:56

Drakengard test et notes

 

                                                       Le royaume des fous.

La saga Drakengard a fait office (avec Shadow Heart) de sang neuf dans le J-RPG durant l'époque prolifique de la PS2. Réalisé par le défunt studio Cavia, ce titre a marqué par son casting dérangeant et complètement timbré. Les sites s'accordent pour reconnaitre que Caim possède une psychologie travaillée, que le scénario se montre particulièrement malsain et l'univers très cruel, d'une noirceur peu commune. Malheureusement, l'oeuvre aligne de grosses zones d'ombres comme un gameplay répétitif et peu maniable avec en plus une réalisation technique honteuse. Du coup les avis divergent et les notes partent dans tous les sens. Scénario ou gameplay, cet A-RPG est une expérience instable à essayer à vos risques et périls.

Partager cet article
Repost0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 00:03

Tomb Raider Reboot

 

10 GRAPHISMES

Avec Square Enix comme distributeur, le studio Crystal Dynamics s'est mis une pression monstre et rend finalement un travail aussi magnifique que le moteur Crystal Tools du géant japonais. Les textures sont impressionnantes de détails et la modélisation bien finie. Un vrai boulot d'artiste.

 

9 SYSTEME DE COMBAT

Le RPG s'invite chez Lara avec un système d'Xp parfaitement adapté au jeu d'action. On est accroché par l'appât du gain pour chaque découverte de reliques et de matériaux. On peut tuer la faune environnante pour monter aussi en puissance. Sans être aussi poussée que Resonance of Fate, l'amélioration des armes reste sympa. Les QTE à la Shenmue servent très bien les joutes d'action survitaminées.

 

8 MUSIQUES

Angoissantes, nerveuses, elles accompagnent bien le joueur dans son voyage au bout de l'enfer.

 

6 PERSONNAGES

Avec sa fragilité plus perceptible, Lara Croft est plus humaine donc plus attachante mais ses tueries engendrées à grande échelle sont totalement incohérentes avec sa soi-disante stature de débutante, détail pourtant fortement appuyé pendant la promo du jeu. Le reste du casting est creux, rabaissant l'intrigue à une série B.

 

7 SCENARIO

Juste ce qu'il faut en mystères pour maintenir le joueur en haleine. Le concept de l'île maudite n'est pas nouveau mais la tension du rythme est si éprouvant qu'on ressent les mêmes maux que notre belle archéologue dans son odyssée de la souffrance.

 

Vous pouvez lire mon avis plus développé à cet article:

               TOMB RAIDER Reboot [Partie vécue]

Partager cet article
Repost0
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 23:36

Les prochaines annonces de la PS4 et de la Xbox 720 étant programmées, l'année 2013 marque un grand premier pas vers la nouvelle génération de console salon. Avec une puissance toujours plus grande, quelle sera l'orientation du RPG dans les prochaines années? Restera-t-il fidèle à ses mécanismes ou va-t-il tout bousculer en s'orientant vers de nouveaux concepts?

 

Le J-RPG: ça passe ou ça casse.

 

Agni's Philosophy futur final fantasy XV

C'est l'un des genres qui va attiser la plus grande curiosité sur la future next-gen. Ayant souffert sur PS3 et 360 de par un manque flagrant d'évolution dans ses mécanismes, ses récits et son ambition, la présence du J-RPG risque d'être anecdotique sur les prochaines consoles de salon. Si le Japon ne se retrousse pas les manches, le genre disparaitra pour de bon si l'on excepte la licence Final Fantasy étant la seule à rivaliser techniquement avec les productions actuelles. Reste la sortie de secours 3DS mais est-ce un choix enviable? Pas pour moi. Cantonner le J-RPG sur le support portable serait déprimant (mais surement réaliste).

 

Où va Final Fantasy?

La démo Agni's Philosophy se veut rassurante mais force est de constater que l'image de confiance de SE s'est considérablement dégradée, à cause de 2 coupables: Fabula Nova Crystallis et FFXIV. Le premier s'est empêtré comme ce n'est pas permis dans une communication très mal maitrisée. Agito XIII a changé de nom et n'est toujours pas localisé pour l'occident . Vient ensuite le fiasco Versus XIII, gros symbole (avec The Last Guardian) de l'échec japonais sur le développement HD. Aucune nouvelle alors que la PS4 va bientôt être annoncée. On préfère en rire (jaune). Quant à FF XIV et son lancement raté, peut-il avoir sa place avec son abonnement payant au milieu de tous ces MMO free-to-play? L'époque a bien changé depuis FF XI.

 

Besoin urgent de nouvelles licences marquantes.

Le gros succès de Ninokuni en Europe montre clairement une demande de projets ambitieux et bien foutus. La saga Tales of est une exception, la seule ayant su traverser cette génération dignement. Idem pour Star Ocean (un seul épisode par nouvelle machine) qui a respecté sa tradition. On espère revoir ces séries dans les prochains projets ainsi que des nouvelles licences à l'impact efficace.

 

C'est quoi un RPG aujourd'hui?

Tomb Raider Reboot

Pourtant, un problème d'identité se fait quelque peu sentir. Les jeux d'action-aventure et autre FPS de cette génération se sont appropriés des systèmes d'évolution et quêtes annexes si chers à la personnalité du genre. On voit maintenant du FPS testé sur des sites spécialisés comme Legendra avec Far Cry 3. Cette orientation hybride a de quoi déstabiliser nos repères au point de se demander si  le genre ne va pas finir noyé dans des jeux d'action ou d'infiltration sur PS4/X720. Dans le prochain Tomb Raider (que j'attend impatiemment oui, oui!), on a des cinématiques arrosées de QTE et des compétences à faire évoluer. On se rappelle de l'orientation très action de FF XIII ultra-linéaire et surtout du combat Lightning/Caius en cinématique QTE dans FF XIII-2. Le rapprochement des genres est bien une réalité et va-t-il s'accentuer sur nos prochaines consoles de salon. Final Fantasy XV nous donnera certainement un début de réponse.

 

CD Projekt, le nouveau Squaresoft.

Witcher 3 wild huntAvec l'annonce phare de The Witcher 3: Wild Hunt, le W-RPG se veut définitivement plus ambitieux: open world (20% plus grand que Bordeciel!) et récit riche sont au programme de ce mamouth appelant au rêve et au fantasme. Hormis  Skyrim par exemple, peu de RPG ont réussi à concilier intrigue principale riche et liberté d'exploration. Galvanisé par le succés, CD Projekt veut y arriver avec son dernier bébé et peut y parvenir. N'oublions pas le trailer hypnotisant de Cyberpunk 2077, l'autre grosse production du studio.

 

Si l'orientation occidentale parait claire, celle japonaise doit encore clairement s'affirmer dans ses choix de concept. La balle est dans le camp de Square Enix et des studio japonais.

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 20:11
NI NO KUNI [Test express]

9 GRAPHISMES

Level 5 bichonne sa propre légende avec cette réalisation typée dessin animé. Un visuel coloré certes connu chez le développeur mais toujours aussi maitrisé. On a enfin une belle map monde en full 3D comme au temps des RPG 32 bits. Ca fait du bien!

 

8 SYSTEME DE COMBAT

Complet dans son ensemble et volumineux avec ses 400 "familiers" (des petites créatures comme Pokémon) à capturer, les combats offrent de beaux challenges. Le levelling sera nécessaire pour surmonter les obstacles et la gestion des PM est le plus délicat durant les joutes. Heureusement, l'utilisation de la skill "défense" au bon moment offre des récompenses.

 

8 MUSIQUES

De belles mélodies entrainantes. Joe Hisaishi a réalisé une OST de qualité.

 

7 PERSONNAGE

Oliver et sa joyeuse bande sont très attachants à défaut d'être un casting mémorable. C'est toujours ça de pris.

 

7 SCENARIO

Enfin quelque chose d'intéressant dans un RPG Level 5. La détermination d'Oliver à retrouver sa mère vivante touche un peu la corde sensible. C'est toute la force de ce récit bon enfant mais bien écrit. Dommage que la fin soit expédiée en 2 coups de cuillère à pot.

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 23:46

Rogue Galaxy test

 

8 GRAPHISMES

Pour son ultime production sur PS2, Level 5 met le paquet avec son cel-shading toujours aussi appliqué. Les cinématiques sont absolument somptueuses mais trop rares hélas.

 

7 SYSTEME DE COMBAT

Dynamique, jouable mais pas aussi marquant qu'une production tri-Ace. Les combats sont très nombreux et vers la fin du jeu, la lassitude gagne du terrain.

 

8 MUSIQUES

Notre tympan est bien chouchouté dans ce RPG. Mention spéciale à l'obsédante et répétitive "The Relic's Song" accompagnant l'époustouflant combat final.

 

7 PERSONNAGE

Jaster Rogue peinera à faire oublier un Vyse le voleur bleu malgré un rebondissement visuellement fantastique. Kisala, Zegram ou encore la sculpturale Lilika auront du mal à rester dans les mémoires.

 

5 SCENAR

Une fois encore, ça ne passe pas avec cette nouvelle aventure made in Level 5. Le récit déjà pauvre question originalité est noyé par l'exploration interminable de donjons étouffants (Aaaah, les tours Gladius...). Pas assez d'humour, trop de ressemblances avec Final Fantasy XII, l'odyssée de Jaster Rogue déçoit.

Partager cet article
Repost0