Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2018 5 25 /05 /mai /2018 18:06
TALES OF BERSERIA [Test express]

-----------------| REALISATION: 3/10 |---------------- 

Sur PS4, le rendu niveau PS2 n'est plus acceptable surtout avec une modélisation aussi dégueulasse. Le rendu anime ne peut plus être un prétexte pour justifier un tel rendu, surtout avec des décors 3D taillés à la serpe. D'habitude, les cinématiques animés arrivent à compenser... Plus cette fois!

 

-----------| SYSTEME DE COMBAT: 8/10|------------

Jamais décevant sur ce critère, cet épisode respecte la tradition. Le système joue sur les malus élémentaires, couplé à du remplissage de jauge. Les touches L2 et R2 vous permettront d'en finir plus rapidement si les conditions le permettent. Le craft et la gestion de l'équipement arrive à se montrer intéressant même si on passe du temps à comparer les bonus/malus offert par chacun.

 

--------------------| MUSIQUES: 7/10 |------------------

De qualité mais rien de mémorable sur cet épisode. Dommage...

 

-----------------| PERSONNAGES: 9/10 |---------------

Velvet rentre facilement dans le panthéon des héroïnes les plus mémorables de la série, même si je lui préfère largement une certaine Milla Maxwell. La peste Magilou arrive même à lui faire de l'ombre. Le reste du casting est plus mature qu'à l'accoutumée. Une réussite.

 

-------------------| SCENARIO: 9/10 |------------------- 

Un beau récit de vengeance et de rédemption avec toutes les conséquences de non-retour qui en découleront. Un épisode plus adulte, plus sombre qui aurait davantage marqué son passage si la réalisation technique avait eu les ambitions nécessaire. Faudra faire sans, tant pis!

Partager cet article

Repost0
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 19:20
DOKI DOKI LITERATURE CLUB [Test express]

-----------------| REALISATION: 5/10 |---------------- 

Un nouveau visual novel dans ce blog mais pas n'importe lequel vu le phénomène inattendu qu'il a engendré. Rien d'extraordinaire dans la réalisation hormis les "effets" dans la seconde partie de l'histoire. Pour les artworks et les décors, c'est coloré avec un trait appliqué. Pour info, le jeu est gratuit.

 

--------------------| MUSIQUES: 6/10 |------------------

Bof, bof! Je n'ai retenu aucun thème en particulier. Mais l'ambiance sonore arrive à remplir son contrat, surtout vers la fin.

 

-----------------| PERSONNAGES: 8/10 |---------------

Seulement 4 filles (Monika, Natsuki, Sayori et Yuri) mais attention aux surprises, surtout l'une d'entre elles à la fin. Les stéréotypes évidents ne sont qu'un piège: on retrouve l'amie d'enfance, la râleuse, la timide et... celle dont vous n'oublierez plus jamais son prénom à la fin du jeu.

-------------------| SCENARIO: 9/10 |------------------- 

Ca commence comme un VN de drague, ça a la gueule d'un VN de drague mais... Voilà il faut y jouer pour comprendre. On incarne un étudiant qui intègre le club de littérature de son lycée, poussé par son amie d'enfance Sayori. Le début est très ennuyeux avec un enchainement de poème à créer en choisissant des mots au hasard parmi une sélection. Au fur et à mesure, on découvre qu'il y a quand même quelque chose de bizarre, mais quoi? Un mal difficile à identifier est ce qu'il existe de plus effrayant. Jouez-y, vous verrez.

Partager cet article

Repost0
21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 21:12
BLUE REFLECTION [Test express]

-----------------| REALISATION: 8/10 |---------------- 

Oui, une très bonne note graphique à une production Gust, qui l'eût cru? Visuellement, le nouveau moteur 3D fait bien le job mais les carences techniques en exploration persistent: les zones sont encore trop réduites.

 

-----------| SYSTEME DE COMBAT: 7/10|------------

A cause de la facilité extréme du jeu, le tour par tour ne montre son potentiel que contre les boss. Ces joutes étant plus longues, on profite pleinement de la gestion de la jauge d'either. Le concept de la timeline fait penser à celui de Grandia ou plus récemment Child of Light. Les supports sont un bonus appréciable.

 

--------------------| MUSIQUES: 6/10 |------------------

La plupart des thèmes sont reposants et discrets. Ca se réveille pendant les combats, heureusement.

 

-----------------| PERSONNAGES: 6/10 |---------------

Hinako, aussi magnifique soit-elle dans son costard de magical-girl, peine à prendre du relief malgré la mélancolie qui l'habite à cause de son rêve brisé. Yuzu et Lime ne font guère mieux malgré le final intéressant de leur destinée.

 

-------------------| SCENARIO: 6/10 |------------------- 

Une histoire de dimension parallèle sympathique, avec des ingrédients issues de la Kabbale dont le point d'entrée est le lycée pour fille, dans lequel étudie Hinako. Mais tout ça manque de profondeur. Les scènes dénudées pour faire plaisir au public masculin n'apportent malheureusement rien de plus au background.

Partager cet article

Repost0
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 08:30
THE LEGEND OF HEROES: Trails of Cold Steel [Test express]

-----------------| REALISATION: 5/10 |---------------- 

Messieurs de chez Falcom, on est sur PS3, là. Certes, vous n'avez pas le pognon de SE mais le rendu PS2 HD a ses limites. Le pire sont les ralentissements lorsque la caméra bouge durant les cinématiques pourtant très statiques. Heureusement, les effets de lumières et les magies font un peu contrepoids face à cette calamité.

 

-----------| SYSTEME DE COMBAT: 9/10|------------

Ce superbe tour par tour tactique est riche en moyens et autre subtilités pour défoncer vos adversaires. N'hésitez à développer vos Links sociaux qui se montreront bénéfiques au fil des combats. Certaines magies ont vraiment de la gueule et les furies très belles. On touche le summum du savoir-faire japonais. Attention à la difficulté du mode normal: les boss fight des derniers chapitres ne vous feront aucun cadeau. Un level 60 m'a permis de boucler l'aventure au bout de 113 heures de partie.

 

--------------------| MUSIQUES: 8/10 |------------------

Il y a deux ou trois thèmes qui survolent tout le reste, correct dans l'ensemble. Le meilleur reste le fameux Atrocious Raid qui défonce carrément! De plus le jeu démarre sur les chapeaux de roues avec justement ce thème.

 

-----------------| PERSONNAGES: 9/10 |---------------

Si Rean et son équipe peinent à sortir des clichés habituels, ils sont bien écrits. Les relations entre les 9 élèves vont progresser lentement car certains ne s'entendent pas au début. Jusis et Machias se font la gueule tandis que Laura et Fie se fixent glacialement. De son coté, Rean va devoir apprivoiser la belle Alisa qui lui en veut suite à un "malheureux" incident au début du jeu. C'est sur les seconds rôle que le jeu fracasse: Sara l'instructrice alcoolique, Sharon la maid cachant bien son jeu et Angelica la bourgeoise lesbienne passionnée de sports mécaniques

 

-------------------| SCENARIO: 8/10 |------------------- 

On découvre le continent d'Erebonia avec ses villes, ses nobles influents, bref toute sa géopolitique. Le rythme du récit est catastrophique avec ces activités scolaires rébarbatives au début de chaque chapitre mais les joueurs les plus patients seront récompensés par un final en apothéose. Un très bon univers qui a le mérite qu'on s'y attarde.

Partager cet article

Repost0
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 15:51
HORIZON ZERO DAWN [Test express]

----------------| REALISATION: 10/10 |---------------- 

Le top niveau! L'un des plus beaux jeux open-world que j'ai pu faire. A cela se rajoute une direction artistique en béton armée avec un bestiaire inédit dans l'histoire du jeu vidéo: des dinosaures mécaniques.

 

-----------| SYSTEME DE COMBAT: 8/10 |-----------

Les phases d'action sont très au point avec des choix judicieux au niveau des commandes. C'est intuitif et diablement jouable. On pourra reprocher de n'utiliser finalement que les flèches de feu et de précision, tant ces munitions sont cheatées si on crafte les armes comme il faut.

 

--------------------| MUSIQUES: 8/10 |------------------

Des musiques d'ambiance efficaces avec des envolées tribales du plus bel effet pour accentuer la tension lors des affrontements. Il manque quand même un ou deux morceaux bien marquants qui aurait pu me pousser à mettre une notation plus haute.

 

----------------| PERSONNAGES: 7/10 |----------------

J'ai mis du temps à m'attacher à la belle Aloy, avant que ses prises de bec avec Sylens vers le milieu du jeu commence à nous révéler son caractère bien trempé. Mais le casting manque quand même de seconds rôles d'envergure comme dans The Witcher III.

 

-------------------| SCENARIO: 8/10 |------------------- 

Rien de bien original sur le fond mais il faut reconnaitre que cet remise à zéro dans l'existence de l'humanité captive grâce à sa direction artistique et ses révélations finement dévoilées au fil de la progression. D'où sortent ces dinosaures mécaniques? Qu'est ce que le projet Aube Zéro? L'intrigue vous fera poser bon nombres de questions. Les joueurs les plus pointilleux s'amuseront à chercher en annexe les nombreux enregistrements, parsemés sur la map. 

Partager cet article

Repost0