Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juin 2019 5 28 /06 /juin /2019 19:59
KINGSGLAIVE: FINAL FANTASY XV [Cinéma]

A l'occasion de la sortie du roman "Final Fantasy XV: The Dawn of the Future" au Japon en avril dernier, narrant une fin alternative au jeu, j'en profite pour publier une critique du très bon Kingsglaive. Visionné il y a bientôt trois ans et à ma grande surprise, je n'avais encore rien écrit dessus. Ce film lance sur les chapeaux de roues la destinée héroïque du couple Noctis/Luna dans l'excellent monde d'Eos. Au passage, j'en profiterai pour refaire mon test de Final Fantasy XV dans le prochain article, vu toutes les photos que j'ai en stock.

 

Faut-il voir ce film pour comprendre le récit de Final Fantasy XV?

Oui, c'est obligatoire. Sinon les évènements dans le jeu ne vous parleront pas plus que ça. Il faut prendre ce projet comme une grosse cinématique d'introduction. Le réalisateur Takeshi Nozue s'était déjà fait les dents sur FFVII: Advent Children.

 

Chronologiquement, de quoi ça parle?

Il est question ici de la chute du Lucis, dernier royaume d'Eos à posséder un cristal sacré. Le pouvoir de ce dernier protège la capitale Insomnia par un immense champ de force. A sa tête, le roi Regis Lucis Caelum CXIII prépare à signer un traité de paix avec l'empire militaire de Niflheim. Ce dernier étant techniquement plus avancé, il n'hésite pas à profiter de sa force pour montrer son appétit vorace de domination.  Tenebrae, le royaume de Luna, a été victime de l'invasion brutale de l'empire. Subissant aujourd'hui son emprise, la princesse Nox Fleuret doit épouser Noctis, le fils du roi Regis, au nom de la bonne foi de ce traité capital pour l'avenir du pays.

Controlant le pouvoir du cristal avec l'anneau des Lucii, Regis va prendre une difficile décision.

Controlant le pouvoir du cristal avec l'anneau des Lucii, Regis va prendre une difficile décision.

Qui sont les héros du film?

Nyx Ulric est un membre de Kingsglaive, l'unité d'élite du Lucis. Ce sont des immigrés venant des contrées campagnardes et pauvres d'Eos qui constituent cet escadron.

Lunafreya est la protagoniste féminine principale tandis que le roi Regis fait office de troisième couteau. Oubliez Noctis et ses potes: vous ne les verrez (presque) pas dans ce film.

Nyx doit protéger Luna durant la signature du traité.  Mais rien ne va se passer comme prévu.

Nyx doit protéger Luna durant la signature du traité. Mais rien ne va se passer comme prévu.

Kingsglaive est-il supérieur à Advent Children?

Techniquement, vu que les deux oeuvres ont 10 ans d'écart, la réponse est oui. Il suffit de contempler le trajet de l'Audi R8 dans les rues d'Insomnia pour être bluffé. Une édition spéciale de la voiture a été préparée exprès le film. Néanmoins, certaines animations de personnages font encore signe d'une timide raideur par moment. Pour ce qui est du récit, Kingsglaive est primordial à l'univers de FFXV, ce qui n'est pas vraiment le cas d'Advent Children pour FFVII, même si j'ai un coup de coeur pour ce dernier.

Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.
Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.

Insomnia, la gigantesque et spectaculaire capitale du Lucis est le théâtre du début du chaos.

Un bon récit d'introduction, une réalisation top niveau... Quels sont alors les points noirs?

Kingsglaive souffre de la même construction narrative qu'Advent Children. On a une première partie très bavarde tandis que la seconde privilégie l'action non-stop. Mais rassurez-vous: malgré toutes les séquences où Lunafreya est mise à contribution, son brushing et sa robe de soirée resteront impeccables. Et en plus, elle sait conduire! On se retrouve en face d'un actionner-fantasy un peu lourd à digérer vers la fin, faute à une petite gestion d'équilibrage, même si l'ensemble se veut de très bonne facture.

Conduire l'Audi R8? No problem, la princesse de Tenebrae a bien son permis B.

Conduire l'Audi R8? No problem, la princesse de Tenebrae a bien son permis B.

Lunafreya Nox Fleuret et Noctis Lucis Caelum se connaissent depuis combien de temps au moment des évènements de ce films?

Depuis 12 ans exactement. Kingsglaive se passe en EM756 (EM veut dire Ere Moderne suite à la chute de la civilisation ancienne de Solheim). En 744 de cette même ère, le jeune prince est attaqué par un daemon et sa guérison est difficile. Son père l'emmène voir l'Oracle de Tenebrae, mère de Luna, pour un long séjour de repos. Durant ses longues semaines de convalescence, Noctis va se lier d'amitié avec Luna qui prendra plaisir à protéger ce petit prince, blasé de ce qui l'attend.

Une scène bonus vous attend à la fin du générique final.

Une scène bonus vous attend à la fin du générique final.

" Une fantaisie basée sur la réalité."

" Une fantaisie basée sur la réalité."

Partager cet article

Repost0
17 mai 2019 5 17 /05 /mai /2019 18:23
SHADOW OF THE TOMB RAIDER [Test]
Parce qu'elle est chez Square Enix, Lara se prend soudain pour Sephiroth.

Parce qu'elle est chez Square Enix, Lara se prend soudain pour Sephiroth.

Terminé à 68%, sans DLC

 

Distribué à plus de 4 millions d'exemplaires (chiffres de février 2019), le dernier opus de la trilogie s'est rapidement vu bradé dans les rayons, faute à la concurrence massive sans pitié de la rentrée 2018. Enfermé dans une certaine zone de confort, le concept de Crystal dynamics accuse le coup mais fait néanmoins quelques efforts louables pour retrouver un certain plaisir d'exploration. Il faut pourtant reconnaitre qu'il était temps que ça s'arrête.

 

Recherche casting intéressant désespérément.

Déjà, difficile de se sentir concerné par le scénario malgré un début original: la belle archéologue provoque un cataclysme et doit réparer sa connerie. D'ailleurs, Lara nous parait bien froide au début, totalement centrée sur ses recherches (alors qu'elle vient de voir un gamin mourir sous ses yeux). OK, pourquoi pas?

Les motivations de Jonas à suivre Lara dans ses galères ont toujours été floues, quoique...Les motivations de Jonas à suivre Lara dans ses galères ont toujours été floues, quoique...Les motivations de Jonas à suivre Lara dans ses galères ont toujours été floues, quoique...

Les motivations de Jonas à suivre Lara dans ses galères ont toujours été floues, quoique...

Sauf que le casting ne suit pas. Même si celui du reboot de 2013 ne volait pas bien haut, il s'agissait d'un groupe. Il y avait suffisamment de caractères différents autour de Lara pour lui permettre de rebondir suivant les réactions et les situations. Depuis le "Rise", on se coltine le pataud Jonas et rien à faire, l'alchimie du tandem ne prend pas. D'ailleurs, les scénaristes lui ont trouvé une copine, se rendant bien compte que l'alternative Lara Croft pour le néo-zélandais, c'était peine perdue.

 

Une exploration à l'efficacité irrégulière.

Comme j'en discutais avec Greg Armatory et Lure sur le test du Rise, on a tous des préférences sur les critères d'exploration d'un jeu. Comme les précédents, la progression est très linéaire alors que la jungle nous parait si dense et vaste.

En explorant des tombeaux, on peut débloquer davantage de compétences.En explorant des tombeaux, on peut débloquer davantage de compétences.

En explorant des tombeaux, on peut débloquer davantage de compétences.

Ces impressions sont si bien rendues qu'on reste frustré par ces zones cloisonnées. Et ce n'est pas ce camouflage de boue à la prédator avec 4 ou 5 murs végétaux codés dans des espaces restreints qui vont changer quelque chose. Le concept se montre désormais désuet face aux opens-worlds massifs dont nous ont abreuvé les exclues Sony et les prod' Ubi ces 4 dernières années. Oui, 2013 parait loin.

L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.
L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.
L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.
L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.

L'exotisme est au rendez-vous. Ca parait si vaste et pourtant si cloisonné.

Malgré ces déconvenues sans surprises, SOTTR offre le plus vaste village de la trilogie. Une espèce de HUB central qui va permettre à Lara de faire une pause sur le scénario pour s'amuser à ce qu'elle sait faire de mieux: explorer les cryptes et les tombeaux aux alentours, avec un aspect RPG encore plus développé sur le système des tenues. Le manque de superficie de certaines zones est compensée par leur verticalité, réservant bien des surprises. Coté technique, c'est joli avec certains panoramas saisissants pour satisfaire les amateurs d'exotisme.

Heureusement, l'exploration utilise sa verticalité pour tomber sur des coins très chouettes.

Heureusement, l'exploration utilise sa verticalité pour tomber sur des coins très chouettes.

La fameuse "épreuve de l'aigle", magnifique!

La fameuse "épreuve de l'aigle", magnifique!

Même si on achète une tenue, il faut pouvoir ensuite la créer pour la porter. Concept idiot!Même si on achète une tenue, il faut pouvoir ensuite la créer pour la porter. Concept idiot!

Même si on achète une tenue, il faut pouvoir ensuite la créer pour la porter. Concept idiot!

Un nombre de tombeaux... à tomber par terre!

Oui, cette 3e édition joue sa carte maitresse sur ses tombeaux, ils sont nombreux (9 dans le contenu initial + tous ceux des DLC) et ceux qui reprochaient le trop d'action et pas assez d'explorations de ruines seront servis. D'ailleurs, l'intérêt des peu nombreuses gun-fights paraissent bien ridicules. Il y a 2 ou 3 scènes de bagarre plutôt bien chorégraphiées. Un autre point intéressant est la voix française de Lara, doublé par Anna Sigalevitch qui a officié dans le film de 2018.

Un bref mais beau combat qui m'a rappelé celui du premier meurtre dans le film.Un bref mais beau combat qui m'a rappelé celui du premier meurtre dans le film.Un bref mais beau combat qui m'a rappelé celui du premier meurtre dans le film.

Un bref mais beau combat qui m'a rappelé celui du premier meurtre dans le film.

Notre héroïne connait la baston mais beaucoup moins le sens des réalités dans ce 3e opus.Notre héroïne connait la baston mais beaucoup moins le sens des réalités dans ce 3e opus.

Notre héroïne connait la baston mais beaucoup moins le sens des réalités dans ce 3e opus.

Rdv à la prochaine décennie?

On ne va pas se mentir, ce 3e épisode est un jeu d'aventure sympa mais vite oublié une fois bouclé. Si un 4e TR est mis en route avec le même concept, j'en resterai là car j'en ai fait désormais le tour.

Ma note sur Sens Critique: 7/10

"Adieu?"

"Adieu?"

Partager cet article

Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 20:15
RISE OF THE TOMB RAIDER [Test]

Sorti fin 2015 en exclusivité sur la console de Microsoft, le second épisode devait transformer le coup d'essai réussi du reboot, développé par Crystal Dynamics. Vendu à 7 millions d'exemplaires (chiffre recensé fin 2017) tout supports confondus, le succès a été de nouveau au rendez-vous, même s'il est bien inférieur aux 11 millions vendus du précédent.

 

Ca se passe où et de quoi ça parle?

D'abord en Syrie où Lara va rencontrer l'ordre de la trinité, une organisation à la recherche de reliques mystiques pour mieux les contrôler, puis ensuite en Sibérie pour mettre la main sur la Source Divine offrant un certain pouvoir d'immortalité, une espèce de St Graal en quelque sorte.

De la chaleur syrienne au froid sibérien, on peut dire que la transition climatique est brutale.De la chaleur syrienne au froid sibérien, on peut dire que la transition climatique est brutale.

De la chaleur syrienne au froid sibérien, on peut dire que la transition climatique est brutale.

Qu'apporte Rise de nouveau dans le gameplay?

Hélas pas grand-chose: on peut piéger des cadavres, construire un grappin-filin pour se balancer ou encore fabriquer des grenades artisanales par exemple mais le sentiment de parcourir le reboot 1.5 est immense. Mécaniques RPG, infiltration au rabais, l'ancienne formule est reprise mais les maigres améliorations ne suffisent pas à créer un second souffle attendu. Après Eidos, la malédiction des suites qui se ressemblent frappe aussi Crystal Dynamics.

Lara va rencontrer les Natifs, une tribu chargée de protéger la Source Divine.Lara va rencontrer les Natifs, une tribu chargée de protéger la Source Divine.
Lara va rencontrer les Natifs, une tribu chargée de protéger la Source Divine.Lara va rencontrer les Natifs, une tribu chargée de protéger la Source Divine.

Lara va rencontrer les Natifs, une tribu chargée de protéger la Source Divine.

Une ambiance nordique pour ce nouvel épisode? Quelle originalité!

Oui, la DA suinte le réchauffé surtout qu'en 2015 est sortie l'extension de FFXIV nommée Heavensward avec au menu des montagnes enneigées et des dragons tandis qu'un certain The Witcher III propose aussi son archipel de Skellige, misant à fond les ballons sur l'univers nordique. A qui la faute pour cette influence du grand nord dans les directions artistiques, à votre avis? Il y a un gros indice dans la légende de l'image ci-dessous.

"Allez, chantonnons ensemble: Dovahkiin, Dovahkiin, nal ok zin los varhiin..."

"Allez, chantonnons ensemble: Dovahkiin, Dovahkiin, nal ok zin los varhiin..."

Donc faute de réelles surprises, l'excellente oppression ressentie dans le reboot est inexistante dans ce second épisode?

Disons que l'effet de surprise n'y est plus et que le dernier tiers du jeu est un gros recyclage des péripéties de l'île du Yamatai, ce qui est fort regrettable. Parmi les survivants, on retrouve Jonas qui n'est pas, à mon avis, le meilleur choix de casting que pouvaient faire les scénaristes.

L'arsenal de la belle est accessible de suite: pistolet, arc, fusil automatique... Tout est là!L'arsenal de la belle est accessible de suite: pistolet, arc, fusil automatique... Tout est là!

L'arsenal de la belle est accessible de suite: pistolet, arc, fusil automatique... Tout est là!

Le final est spectaculaire mais sans éclat. Dommage...Le final est spectaculaire mais sans éclat. Dommage...
Le final est spectaculaire mais sans éclat. Dommage...Le final est spectaculaire mais sans éclat. Dommage...

Le final est spectaculaire mais sans éclat. Dommage...

Quels sont les réels atouts de cette suite, alors?

Déjà les tombeaux sont plus grands, un avantage pas bien difficile à prendre car c'était le point faible du contenu daté de 2013. Ensuite il y a les DLC fournis avec l'édition 20e anniversaire sur PS4: je les ai trouvé particulièrement inventifs et bien plus intéressants que le jeu complet, c'est dire! Les liens du sang permet à Lara de visiter son manoir, afin de suivre un jeu de piste (imaginé par son père) pour retrouver un important testament. Le précieux document permettra de sauver le bien familial des griffes d'un oncle peu scrupuleux. L'autre DLC Le tombeau de Baba Yaga nous fait affronter le gros boss secret du jeu, dans une ambiance de sorcellerie démente: on est un peu plongé dans un Blair Witch sibérien. 

Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.
Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.
Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.

Heureusement, les tombeaux et les DLC assurent dans leurs contenus.

A défaut de surprendre, ce second épisode offre un contenu plus riche que les amateurs de la belle anglaise dégusteront sans déplaisir.

Ma note sur Sens Critique: 8/10

 

Au cinéma, enfin du nouveau.

Je profite de cet article pour signaler qu'une suite au grand écran a été mise en chantier par la Warner, avec toujours la suédoise Alicia Vikander, ayant fait ses preuves physiques pour le rôle. S'agira-t-il de l'adaptation des aventures sibériennes de Lara? On verra bien...

"J'en prend deux! Flingues et films!"

"J'en prend deux! Flingues et films!"

Partager cet article

Repost0
11 avril 2019 4 11 /04 /avril /2019 18:52

 

"Bonjour! Je suis muet."

"Bonjour! Je suis muet."

- Bouclé en 77h jusqu'au "The end". 80h en entamant le scénario annexe post-game.

- Niveau d'environ 47-49 pour toute l'équipe.

 

Que peut-on attendre de nouveau de la part d'un Dragon Quest en 2018? Eh bien pas grand-chose... Le récit débarque telle une grosse locomotive chargée de ses wagons à clichés, où on peut vérifier un à un qu'ils soient bien tous présents:

- Une histoire d'élu, avec une marque sur la peau, ne se rappelant pas de ses origines? Check!

- La lumière pour contrer le monde des ténèbres? Check!

- L'amie d'enfance secrètement amoureuse du héros? Mais oui, m'a p'tite dame! J'ai aussi! Check!

- Le voleur au grand coeur? Et allez! Check!

- La guérisseuse hihihi toute douce, toute gentille? Un peu, mon neveu! Check!

- Le gros méchant démon qui veut dominer le monde? Naan... Ils n'ont quand même pas... MAIS SI ! Check!

Bon, on va s'arrêter là.

Oui, on peut récupérer la tenue du héros du 8e épisode.

Oui, on peut récupérer la tenue du héros du 8e épisode.

Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.
Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.
Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.

Les environnements sont très jolis. Merci le moteur Unreal.

Il y a un défaut qui m'a surtout agacé, ce sont les temps de chargements entre chaque zone et c'est dommage. L'exploration à la FFXII, c'était il y a plus de 10 ans et c'est dur de s'y remettre après un New-york magnifique avec Spidey ou encore la Bolivie massive de Ghost Recon. Ne parlons même pas du map thème qui peut prendre la tête à force ou du système de sauvegarde, assez lourd.

Le système de combat ne prend aucun risque mais garde son efficacité.Le système de combat ne prend aucun risque mais garde son efficacité.
Le système de combat ne prend aucun risque mais garde son efficacité.Le système de combat ne prend aucun risque mais garde son efficacité.

Le système de combat ne prend aucun risque mais garde son efficacité.

Heureusement, il y a la sauvegarde automatique. Car oui, la licence fondatrice du genre J-RPG fait quand même quelques p'tits efforts pour rattraper son siècle. Les derniers DQ visuellement n'étaient pas vilains (loin de là) et le moteur Unreal fait merveille sur cet épisode: oui, il est beau et propre dans son aspect manga cartoon.

Le héros part à l'origine de ses racines et fera des rencontres inoubliables.Le héros part à l'origine de ses racines et fera des rencontres inoubliables.

Le héros part à l'origine de ses racines et fera des rencontres inoubliables.

Si la nostalgie arrivera sans trop de mal à faire passer la pilule, l'humour décapant et très second degré n'en oublie pas pour autant la tragédie. Libre à vous une fois le scénar' bouclé d'en rester là ou alors d'en découdre pour de bon avec les derniers secrets du jeu. En effet, la tour du temps permet au joueur de revivre le récit à un moment clé pour le faire basculer dans une autre direction.

Sans doute le passage le plus émouvant du jeu...
Sans doute le passage le plus émouvant du jeu...

Sans doute le passage le plus émouvant du jeu...

C'est pas une mauvaise idée pour prolonger une durée de vie déjà conséquente malgré une facilité bien présente... ou pas! La résurrection réussie à 100% est compliquée (seule Serena l'avait dans mon équipe) et certains boss ne se gêneront pas de vous renvoyer en arrière d'une simple pichenette, vous rappelant à vos devoirs de grind. Avec le système de la forge, ces derniers se montrent plutôt ludiques (la Drasilian Armor se débloque vite). Les damiers d'évolution font dans le classique mais peuvent réserver quelques bonus surprises.

Pas de miracle: la longueur du récit affiche un rythme irrégulier.

Pas de miracle: la longueur du récit affiche un rythme irrégulier.

"Enfin! J'ai un peu la classe."

"Enfin! J'ai un peu la classe."

En gros, DQ reste DQ: efficace sans être fou-fou d'originalité, il peut dire merci à l'humour, à son post-game riche et à la sacro-sainte nostalgie d'une belle époque pour tirer son épingle du jeu.

 

Ma note sur Sens Critique: 7+/10

Partager cet article

Repost0
10 mars 2019 7 10 /03 /mars /2019 19:05

Depuis au moins 4 ans, le manga regorge de plus en plus de titres issus d'un genre que les passionnés de RPG doivent sûrement connaitre: l'Isekai. La théma de projeter un ado lambda dans un univers virtuel (de fantasy de préférence) afin de devenir quelqu'un d'important n'en finit pas de faire des émules vu le nombres croissants de titres publiés chaque année. Même si le fond est identique, chaque oeuvre essaie d'apporter sa touche d'originalité sur la forme. Comment s'y retrouver? Voici une p'tite sélection personnelle.

 

 

SWORD ART ONLINE

Impossible de ne pas évoquer la licence qui a lancé le genre, connue aussi sous le diminutif de SAO. Rédigée en 2002 par Reki Kawahara, publiée en avril 2009 au Japon, révélée en France en 2012 avec l'anime puis consacrée en 2015 avec la publication des romans originaux chez Ofelbe, c'est de loin la série la plus populaire. Sans son succès phénoménal, le genre n'en serait peut-être pas là aujourd'hui. Je pense que tout amateur de J-RPG a dû au moins entendre parler une fois de cette série. J'ai déjà rédigé plusieurs critiques dessus: le tome 1 & 2 ainsi que l'arc Mother Rosario. Il y a également le RPG sous-titré Hollow Fragment, proposant une orientation différente des romans à partir d'un passage clé du récit. Pour s'initier aux aventures de Kirito, l'anime de 2012 ou le premier roman intitulé Aincrad sont les meilleurs choix.

 

 

A FANTASY LAZY LIFE

C'est l'une des plus récentes sorties vu que le manga date de 2017, suite au succès fracassant d'une nouvelle rédigée par Tsunehiko Wanatabe . Le premier tome, assez moyen, n'empêche pas l'oeuvre de montrer ses originalités: ici, le héros n'incarne pas un guerrier mais un comptable, qui va épouser une magnifique reine du nom d'Aura Capua. Régnant sur une nation patriarcale, Aura est obligée de se marier et choisit Zenshirô Yamai en le téléportant dans son monde (de fantasy bien sur!). Jeune employé IRL à Tokyo, ne vivant que pour son travail, Zenshirô apprend qu'il a du sang royal hérité de ses aïeuls, d'où le choix de la sculpturale Aura qui lui propose une vie de prince oisif afin de ne pas lui faire de l'ombre mais juste un enfant. Entre une vie IRL de célibataire ne comptant plus ses heures sup' et une vie de prince glandeur mariée à une pulpeuse princesse, Zenshirô fait vite son choix. Surtout que le matos moderne de son époque va être très utile à la gestion du royaume de sa future femme, à la grande surprise de cette dernière. Le tome 2 est prévu début avril.

 

 

THE RISING OF THE SHIELD HERO

Naofumi se retrouve projeté dans un monde de VRMMO suite à un choc sur la tête alors qu'il arpentait tranquillement la bibliothèque de sa ville. Malgré un début d'une banalité affligeante, le récit façonne progressivement son univers de fantasy se montrant plus intéressant que prévu. Naofumi fait partie des 4 héros censés protéger la population des calamités régulières (des invasions de monstres sanguinaires) mais se voit hériter de l'arme la moins intéressante des quatres: un bouclier. Condamné à la jouer uniquement en mode défensif, le jeune otaku devient vite le pestiféré de sa bande mais ne va pas se laisser faire. Avec son caractère bien trempé et son coté badass, Naofumi va vite montrer ses capacités étonnantes malgré les trahisons et les conspirations visant à le détruire. Publié en 2012 au Japon et adapté en manga en 2014, cette série compte déjà 11 tomes publié chez nous.

 

 

LOG HORIZON

Considérée au début comme le principal rival de SAO, cette série est loin de connaitre le même succès populaire malgré une certaine notoriété. Seul un spin-off est disponible en manga chez nous. La saga principale se suit uniquement en romans, publiés aussi chez Ofelbe. On suit un groupe de joueurs bloqués dans l'univers du VRMMO Elder Tale, dont la géographie est similaire à celle du Japon. La force de la série vient de son casting, très riche faisant penser à un Suikoden avec les conspirations géopolitiques. Mais la narration lourde en descriptions empêche le récit d'avoir un rythme régulier. La publication du 4e tome a pris beaucoup de retard et devrait être disponible au printemps prochain.

 

 

FINAL FANTASY: Lost Stranger

Et oui! Même les sagas les plus populaires comme Nicky Larson ou Final Fantasy n'échappent pas au phénomène isekai. Imaginez-vous être projeté dans un univers FF... Ca le ferait, non? C'est ce qui arrive à Shoko et à sa jeune soeur Yuko, qui sont employés à Square-enix! Suite à un accident de la route, les deux ados se réveillent dans une fantaisie leur étant plutôt familière. Mais attention, le rêve peut vite devenir un cauchemar. Respectant (trop?) scrupuleusement les codes du genre, Lost Stranger reste assez convenu pour l'instant et doté d'une DA pas toujours du meilleur goût (les soeur Magnus). Mana Book éditera le 3e tome début avril.

 

 

Et les autres?

Vu la quantité, impossible de tout suivre alors n'oublions pas:

- Re:Zero, qui jouit d'une notoriété assez importante vu qu'en plus des mangas, les romans sont également publiés chez nous. Ici, il est question du concept de mort où le héros revient dans le passé après une rencontre avec la faucheuse.

- Outlaw Players issus d'un mangaka français, SHONEN (oui, c'est son pseudo) qui dispose d'un trait particulièrement travaillé.

- Acces World du même auteur que SAO mais au succès bien moins important. Une injustice car c'est grâce à cette série que Kawahara a pu mettre le pied dans le monde professionnel.

- Rhapsody, Death March to the Parallel World raconte les péripéties d'un informaticien projeté dans le jeu qu'il est en train de programmer. Aucune publication des mangas chez nous pour l'instant.

- No Game No Life narre les exploits de 2 otakus projetés dans un monde où la résolution de jeux permet de s'en sortir: en gros, il faut utiliser sa matière grise plutôt que les armes et les super coups spéciaux.

Partager cet article

Repost0