Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 19:17

 

SO4pr1

   Suite à une troisième guerre mondiale apocalyptique, l'USTA fut créée dans le but d'organiser des voyages spaciaux et découvrir de nouvelles planètes d'accueil pour l'espèce humaine. Parmi ces explorateurs de l'espace, Edge et Reimi, 2 amis d'enfance et membre de la SRF (Space Reconnaissance Force) partent à bord du Calnus, accompagné de 4 autres vaisseaux. Mais un évènement inattendu va séparer la flotte et le Calnus est obligé de s'échouer sur Aeos, une planète inhabitée ou presque... L'odyssée "Star Trekienne" peut alors commencer.

 

  Aprés un 3e épisode inoubliable pour son horrible twist et surtout son OST majestueuse, l'arrivée du 4e volet sur console HD était très attendu. Sauf que chronologiquement, Tri ace préfère revenir en arrière bien avant le tout premier opus de la série plutôt que de poursuivre sur les bases établies de Till The End of Time. On s'en contentera.

SO4pr3

 

Mes yeux! Mes yeux!!

  Les graphismes éblouissent et le terme est faible. Certes magnifiques, ils disposent d'une luminosité très prononcée au point d'obliger notre pauvre rétine à s'habituer à une telle agression. Pas de panique, on s'y fait assez rapidement une fois le choc encaissé. La modélisation des personnages a été sujet à débat à cause du typé manga réaliste donnant l'impression de diriger des poupées de cire mais cet aspect controversé avait déjà fait ses preuves dans l'excellent Xenosaga III sur PS2. Retrouver ce choix artistique sur un nouveau space opera à la japonaise ne m'a pas posé le moindre problème. Tri ace a vraiment mis les moyens pour sa super production au risque de nous rendre aveugle, serais-je tenté de préciser.

SO4pr2

Le RPG de tous les excès?

Avec ses 900 battle trophies, sa cinématique d'assaut final excédant les 30 min de durée, ses centaines de quêtes, de recettes, ses 2 boss secrets à battre à 3 reprises (il parait que la Reine Ethérée avoisine les 60 millions de PV dans le mode de difficulté le plus ardu)  et son classement dans les 5 jeux les plus difficiles à platiner sur PS3, on peut dire que Tri ace n'y est pas allé par 4 chemins sur la richesse du contenu. Si le défi (grotesque?) de platiner ce RPG a le mérite de provoquer les plus hardcores, il faut reconnaitre que la difficulté habituelle m'a paru plus surmontable, sans doute parce que je m'étais davantage préparé? Pas seulement...

 

SO4pr4

SO4pr5

Plus casual que les précédent?

Mettre le mot "casual" dans un article traitant de Star Ocean peut sembler très déplacé mais certaines idées comme la présence d'une borne réinitialisant les HP/MP du groupe en plein donjon facilite grandement l'exploration, pour la rendre plus ludique. J'approuve. Que les masochistes aimant souffrir se rassurent: le vaisseau mère cardanien fait office de grand moment en matière de donjon long et retors. Le système de création d'item est simple et accessible assez rapidement dans l'intrigue. Par contre, être obligé de revenir sans arrêt au vaisseau pour jouer les bricoleurs peut gagner en lourdeur. Heureusement, la présence de téléporteurs une fois la dernière planète atteinte facilite les déplacements. Très appréciable aussi de pouvoir faire rentrer dans l'arène de combat les personnages assis au banc des remplaçants car le "Game Over" ne s'affichera que lorsque la troupe complète sera décimée. Le boss final se torche les doigts dans le nez au niveau 110  avec un très bon équipement synthétisé (pensez à l'amulette anti-citrouille) alors que terrasser l'abominable Indalecio avec le même niveau dans Star Ocean 2 relève de l'exploit.

SO4pr9

 

SO4pr11

Un système de combat en béton armé.

    Est-ce réellement une surprise? Pas vraiment et j'irais même plus loin en affirmant qu'il s'agit du plus abouti car pour arriver à me coller 150 heures de partie sauvegardée, il faut vraiment être costaud question mécanisme de gameplay. Les joutes font honneur à la réputation de la saga avec quelques subtilités  et autres nouveautés à découvrir. La jauge vitesse permet de se lâcher sans interruption sur l'adversaire tandis que le "blindside" fait passer le combattant dans le dos de l'opposant pour y mettre la raclée de sa vie. Si votre leader fait jonction avec un membre de l'équipe, un enchainement sous forme de QTE sera proposé pour le rendre le plus destructeur possible. A cela se rajoute le tableau de bonus où des pastilles de diffèrentes couleurs assurent un surplus d'HP, MP, argent ou Exp à la fin de chaque bataille, suivant des conditions d'action. Si certains membres de votre équipe assure une bonne polyvalence (Edge forcèment), d'autres ont des atouts très prononcés comme Meracle la cat-girl, véritable furie au combat corps à corps ou encore Sarah, adorable gourde se révèlant comme l'une des meilleures soigneuses jamais vu dans un RPG. Si Lym est une magicienne offensive hors pair et tout de même bonne soigneuse, elle est loin dans ce domaine d'arriver à la cheville de la fille ailée, la différence étant flagrante lorsque cette dernière participent aux rixes. N'oublions pas non plus Reimi, véritable "lethal weapon" à distance avec son arc dont on aura du mal à se passer dans les affrontements les plus ardus.

 

SO4pr6

 

SO4pr7

 

Des items et sous-quêtes à foison.

  L'inventaire d'équipement est si énorme qu'on passera plusieurs minutes ou même facilement une heure à faire des essais de synthèse pour avoir la meilleure configuration possible. Pour être franc, de nombreux objets font office de remplissage car on ne s'attardera vraiment que sur les plus performants pour mettre de coté les intermédiaires.  Nombre de sous-quêtes sont à réaliser surtout sur Roak où il ne faut pas avoir peur de compter les aller-retour incessants entre les 3 gros villages médiévaux, superbement modélisés, donnant la sensation de se retrouver dans un mini Elder Scroll. Accomplissez toutes les commissions demandées par une boutique et le marchand vous fera une ristourne sur ses produits. Enfin, n'hésitez pas à fouler le sable du gros colisée de Tatroi avec un équipement dopé de riz de curry offrant des bonus d'Exp à tire-larigot, absolument nécessaires pour gagner du temps à franchir les 255 niveaux d'évolution de vos personnages. C'est surtout dans les derniers adversaires du classement qu'on profitera d'une montée en puissance assez rapide (environ 1 niveau franchi tous les 2 combats).

SO4pr8

SO4pr10

Un casting qui ne manque pas d'humour et une OST appliquée.

  Durant le voyage entre chaque planète (7 au total dont 5 à revisiter à loisir), les personnages mettent l'ambiance au sein du Calnus à condition de bien les faire intéragir entre eux. De nombreuses cut-scenes cachées sont à découvrir, souvent drôles (Pauvre Reimi, interrompue par deux fois sous sa douche) ou émouvantes (Lym...). Coté musique, notre cher Saku devait faire mieux que son précédent chef d'oeuvre, mission quasi-impossible. Il ne démérite pas, loin de là en signant une OST soignée dont son seul défaut est de passer aprés celle inoubliable de Till The End of Time. On retiendra des morceaux de bravoure tel que Role to play ou encore les nombreux thèmes de combat dont un remix de celui du deuxième épisode. Seul I do, Therefore I'am faisant office de boss theme est lourd à écouter, révélant les mauvais cotés de la Sakuraba touch'.

Comme son grand frère, The Last Hope offre une intrigue au rythme en dent de scie avec quelques retournements de situations appréciables sur certaines destinées mais rien de comparable au précédent coup de massue sur l'univers de la licence (Aaaah, le CD2 de SO 3...).

 

SO4pr12

 

Moins marquant mais plus prenant!

 Tout est dans le titre: je suis resté beaucoup plus longtemps sur ce dernier épisode (150h) mais l'épisode sur PS2 reste le plus marquant. Cela dit, The Last Hope est énorme et fait honneur comme il se doit à la série. Un gros morceau du RPG sur lequel on en a vraiment pour son argent, comme d'habitude.

Partager cet article

Repost 0
Published by Flikvictor - dans Partie vécue
commenter cet article

commentaires

Sébastien 04/04/2014 22:32

Salut Flikvictor,
Excellent test, il m'a permis de me remémorer de bons moment lors de sa sortie. Level-5 a fait du bon boulot. Pour ma part, je ne trouve pas de défaut. La difficulté est un peu trop corsé si on ne prend pas le temps de réaliser de bonnes recettes. Cela étant dit, c'est mon premier Star Ocean.

Flikvictor 06/04/2014 23:39

C'est le Star Ocean au gameplay le plus accessible (et fun) par rapport aux autres. C'est bien de commencer par celui-là, surtout que chronologiquement il se passe avant les 3 précédents.
J'aimerais bien un Star Ocean V sur PS4.

Sabin_01 02/02/2011 12:47


Tu présente bien le jeu, c'est incontestable mais SO3 est bien supérieur à celui-ci. Un bon SO sans plus...


Flikvictor 31/01/2011 20:02


Seizer=> Dans certaines enseignes, la version PS3 est encore chère, même en occaze... Sinon dans ces mêmes magasins, la version 360 est trouvable neuve à 40€. Bon, je te précise quand même que
la version PS3 est mieux (1 blu-ray + voix jap dispo)

Marvelll=> Oui, je me suis un peu laché mais en 150 h de partie, il y avait de quoi écrire. :p


Marvelll 31/01/2011 17:59


Tu ne fais pas beaucoup d'article mais quand tu en fait un , Oo.


Seizer 31/01/2011 12:58


Bel article. :D
Je vais essayer de me le procurer en occasion.


PARTIE ACTUELLE

BLUE REFLECTION

 

Tags