Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 20:35
L'HISTOIRE DU RPG [Pix'n Love, actu]

Sorti en décembre dernier, ce nouvel ouvrage des éditions Pix'n Love retrace l'historique du jeu de rôle, de sa naissance à son évolution d'aujourd'hui. A la base d'une question simple "C'est quoi un RPG?", l'auteur veut montrer que le genre s'est toujours transformé et que s'il était relativement identifiable il y a encore 15 ans, c'est devenu un peu plus compliqué aujourd'hui.

 

Définir le RPG? Un casse-tête.

Logiquement à la base, un RPG est un jeu d'aventure à l'intrigue non définie (laissée à l'imagination du joueur) doté d'un système d'expérience où les personnages incarnés évoluent progressivement en gagnant de nouveaux pouvoirs, compétences et pièces d'équipement dont leur puissance est représentée par des nombres. Ces derniers permettent de mieux guider le joueur dans ses choix tactiques en fonctions des chiffres qu'il a sous ses yeux lorsqu'il effectue des combats.

Le RPG est aussi doté d'une riche inventaire, visualisé dans un menu à la conception complexe doté de plusieurs fenêtres qu'on pourrait parfois s'y perdre. Sauf que l'arrivée des J-RPG avec leur intrigue linéaire sur laquelle le joueur n'a aucun pouvoir (ou minime) et des Open World occidentaux reprenant des système d'Xp progressifs et de compétences à débloquer ont quelque peu déboussolé les bases du genre. La crise identitaire n'est pas loin du moins concernant le domaine du jeu vidéo. Qu'est ce qui empêcherait aujourd'hui de prétendre que GTA V ou le dernier Tomb Raider sont des RPG pour ceux aimant chercher la petite bête?

 

Il était une fois... Dans les années 70.

L'HISTOIRE DU RPG [Pix'n Love, actu]

Forcément, tout était à faire. Pour l'inspiration, il n'y avait que les combats de figurines et la littérature (au hasard Le Seigneur des Anneaux et autre Conan) qui ont permis à Gygax et Arneson d'aboutir aux premières éditions du fameux Donjons & Dragons dont on peut s'amuser de leur apparence très austère. Du point de départ, l'ouvrage de Raphaël Lucas retrace progressivement les grandes étapes de transformation du jeu de rôle, du papier à son passage aux premiers ordinateurs de l'époque, jusqu'à son voyage au Japon où il subira de grosses mutations pour s'adapter à la culture du pays.

Les 320 pages sont bien remplies et riches en informations. La mise en page est sobre et le papier glacé de très haute qualité. Il est dommage que la couverture soit en carton souple, qui fait un peu tâche par rapport au choix du papier.

L'HISTOIRE DU RPG [Pix'n Love, actu]

Choix cornélien entre réelle identité et rentabilité.

Il est intéressant de lire les avis de certains fondateurs comme Richard Garriott sur le marché d'aujourd'hui. Les enjeux financiers, trop énormes, ont découragé le développement de concepts nouveaux et il est difficile pour un gros RPG AAA de rembourser ses coûts de développement. Comment lutter face aux recettes astronomiques d'un GTA V ou d'un Call of Duty? Apparemment, le dernier gros coup d'éclat du RPG se nomme The Elder Scrolls V: Skyrim de par ses ventes astronomiques (20 millions d'unités) mais aussi de son influence apportée sur les productions suivantes, grâce à sa direction artistique fantastique.

La presse est aussi un bon moyen de jauger la popularité du genre et je n'ai retenu qu'une citation, assez fataliste, énoncée par Jean François Morisse (rédacteur en chef de Joypad):

"Le RPG a quasiment toujours été un genre un peu à la marge. Je crois que ça n'a jamais été un genre vedette... La raison pour laquelle le RPG n'a pas été traité plus largement? Le public n'était pas là."

En conclusion, un ouvrage bien écrit et passionnant si le RPG suscite votre curiosité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Flikvictor - dans Livre
commenter cet article

commentaires

Greg Armatory 31/03/2015 02:03

C'est vrai que maintenant on colle RPG quasiment sur tout du moment que le personnage évolue et qu'il y a des quêtes annexes. Mais fondamentalement un RPG se devrait de nous laisser construire notre propre scénario comme tu le rappelles or ce n'est jamais vraiment le cas, il y a toujours un scénario imposé quel que soit le personnage qu'on a choisi. Je rêve justement d'un jeu dont l'intrigue serait entièrement dépendante de nos choix et de nos actions, différente pour chaque joueur et à chaque partie

Flikvictor 02/04/2015 22:37

Dans la saga Elder Scrolls, tu peux prendre en main ton propre destin même si c'est peut-être moins épique que l'intrigue déjà préconçue.

PARTIE ACTUELLE

HORIZON ZERO DAWN

Tags