Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 20:00

Cette grosse exclue PS3 est l'un des rares épisodes de la licence à posséder une suite. Grace à son succès fracassant au pays du  soleil levant? Pas seulement, il s'agit juste d'un des meilleurs crûs jamais dégusté personnellement au sein de cette série et il me fallait rédiger ce long article afin d'expliquer pourquoi.

 

Une introduction époustouflante.

Sur le monde de Rieze Maxia résident des humains et surtout des esprits. Les deux peuples arrivent à cohabiter car les seconds comblent les désirs des premiers. Le plus puissants des esprits se nomme Maxwell et son incarnation a la forme d'une belle blonde prénommée Milla. Lors d'une séance de méditation, cette dernière constate que les esprits se meurent. Une menace effroyable pèse sur Rieze Maxia et l'origine semble venir de Fenmont, la capitale de Rashugal qui est avec Auj Oule l'un des deux gros pays de la planète.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Comme le jeu propose de choisir entre Milla et Jude au début de la partie, je vous suggère fortement de commencer d'abord avec le jeune étudiant pour découvrir comment il se retrouve dans cette galère (jusqu'à la fuite de Fenmont) puis ensuite de recommencer en incarnant Milla qui, par sa puissance phénoménale, vous permettra de repasser rapidement les évènements de cette introduction grave, sombre et fantastique à la fois.

 

Un casting démentiel.

Lorsqu'on évoque les mots " guerrière", "forte", "froide" et "déterminée", on pense à KOS-MOS ou encore Lightning. On peut désormais rajouter le nom de Milla Maxwell sur la prestigieuse liste car on incarne sans doute dans cet épisode la meilleure héroïne principale de la licence.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Il ne faut pas se fier à son apparence de bimbo californienne car la sculpturale blonde est bien plus que cela. Incarnation humaine de l'esprit de Maxwell, elle est le seigneur des esprits et possède quatre invocations élémentaires qu'elle va perdre suite au gros incident du début de l'intrigue. Démunie de ses fantastiques pouvoirs, elle va apprendre à surmonter les faiblesses manifestées par son enveloppe humaine aux cotés de Jude Mathis, un brillant étudiant en médecine. Par la suite, elle rencontrera Alvin, un mercenaire aussi ambigu que dragueur et surtout le grand Rowen J. Ilbert, surnommé "le maestro" pour des raisons que je vous laisse découvrir. Les autres personnages féminins tel que Leia (l'amie d'enfance de Jude, secrêtement amoureuse de lui bien sur) et Elise Luthus, la gothic-lolita de service, remplissent parfaitement son rôle mais ne font pas le poids face aux autres protagonistes.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Face à notre groupe se rajoute une galeries de destins, très passionnants à suivre comme le grand Gaius. Les scénaristes ont dû s'attacher à ce personnage vu le sort qui lui est réservé. Je n'en dis pas plus mais on ne peut que savourer avec passion la présence d'un tel personnage.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

D'autres fortes personnalités comme Nachtigal et son bras droit Gilland, ou encore Wingul avec le groupe des chimériques, ne laisseront pas indifférent. Du beau boulot abattu par Namco qui se doit d'être salué avec respect.

 

Un système de combat jouissif.

Rien de bien nouveau de ce coté-là car les "Tales of" ont toujours été irréprochables sur leurs systèmes de combat dynamique. Pourtant, celui de Xillia est mon préféré pour une raison très simple: son concept de liaison. Votre combattant peut s'associer à l'un de ses alliés pour bénéficier de pouvoirs supplémentaires.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

En appuyant sur la touche "O" et "R2", on peut provoquer plusieurs sorts combinés surpuissants, qu'il faudra configurer sur les touches directionnelles. On n'a que l'embarras du choix et adapter l'efficacité de son gameplay comme on le souhaite.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Signalons aussi le nombre impressionnant d'objets à trouver sur Rieze Maxia. Ces derniers permettront de crafter le contenu des boutiques d'armes, armures, accessoires ou encore nourriture. Une idée originale dotée d'une efficacité incontestable. Dès qu'on accède à un magasin, on se dépêche de lui donner tous les items cultivés dans les plaines verdoyantes, enneigées ou désertiques de la mappemonde pour débloquer des équipements encore plus puissants.

 

Un scénario bien rythmé.

Comme je l'ai écris plus haut, les premières minutes accrochent le joueur pour le plonger dans un univers certes classique mais présenté avec une redoutable efficacité. Cruel, le monde de Rieze Maxia vous fera assister à un caillassage sans vergogne d'une fillette de 12 ans par des adultes, à un comportement fanatique malsain de Milla au sein de la fameuse séquence du fort Galanda (passage fantastique du récit) ou encore à un empoisonnement d'une vieille mère mourante d'un des héros par sa servante, désireuse de regagner sa liberté.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]
TALES OF XILLIA [Partie vécue]
TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Un monde presque ouvert...

Toute la carte de Rieze Maxia peut se parcourir à pied comme Ivalice dans Final Fantasy XII. Séparée par zone, la map se compose de tout ce que l'on peut attendre d'un RPG: vaste plaine verdoyante, enneigée ou désertique, forêts, grottes mystérieuses... Ces zones peuvent donner l'impression de toutes se ressembler mais on se prend au jeu de fouiller chaque recoin pour trouver la récompense attendue.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Les villages sont nombreux et variés. Certains comme Sharilton ou Xian Du ont un cachet indescriptible. L'architecture du colisée suspendu est une bonne trouvaille et on pourra comme d'habitude y livrer quelques défis mémorables.

 

Des bonus sympathiques.

De nombreuses quêtes annexes permettent comme d'habitude d'enrichir votre équipement ou d'enrichir le background des personnages. Vous voulez savoir où se trouve la maison des parents d'Elise? C'est possible.

Certains accessoires provoquent un changement d'apparence sur les héros. A la manière de Resonance of Fate, on peut paramétrer le look de l'équipe mais avec des possibilités plus limitées par rapport au titre de tri-Ace. La garde robe pourra basculer du ridicule au standing grande classe. J'avoue avoir fait quasiment toute ma partie avec une Milla équipée d'un fourreau à couteau et d'une paire de lunette à la Matrix. Quant on a du charisme, il n'y a rien de mal à accentuer le coté "j'me la pète avec mes lunettes". X)

TALES OF XILLIA [Partie vécue]
TALES OF XILLIA [Partie vécue]

La quêtes des six armes maudites vous fera gagner des équipements destructeurs dont le plein pouvoir ne se révèlera que sous certaines conditions. Les amateurs de challenges profiteront d'un donjon secret nécessitant un haut niveau pour y venir à bout.

 

Il y a toujours des bémols.

J'ai constaté que Tales of Xillia était facile: un 50 heures piles pour en venir à bout avec bon nombres de quêtes annexes résolues. Un durée de vie correcte mais un peu chiche, sans doute voulue par l'option de pouvoir recommencer le jeu avec Jude ou Milla suivant le premier choix effectué. La réalisation technique peine aussi un peu avec des affichages en clipping d'habitants dans les petites aires des villages. Souhaitant un rendu anime à sa production, Namco n'est pourtant pas Level 5 en savoir-faire graphique. Le choix du full 3D montre au grand jour les limitations techniques de la firme. Visuellement, c'est coloré et un peu supérieur à Tales of Graces f mais le "un peu" dérange beaucoup pour une exclue dédiée à la PS3. Malgré ses handicaps, l'odysée de la grande Milla Maxwell se doit d'être vécue et appréciée à sa juste valeur en attendant sa suite prévue l'année prochaine. L'attente va être longue.

TALES OF XILLIA [Partie vécue]

Partager cet article

Repost 0
Published by Flikvictor - dans Partie vécue
commenter cet article

commentaires

Sébastien 12/10/2013 18:11

Bonjour Flikvictor,
Voilà encore un article de qualité qui arrive à point nommé et qui donne envie de se procurer le RPG. Je choisirais bien Milla, rien que que pour assister à certaines scènes; Lol. Le système d'inventaire me fait un peu penser à Star Océan 4, non ?

Flikvictor 13/10/2013 20:23

A Star Ocean 4? Non, pas vraiment...
On ne peut pas faire de fusion pour créer ses propres objets dans Tales of Xillia. Ils se créent automatiquement en boutique lorsqu'on fait évoluer cette dernière.

PARTIE ACTUELLE

HORIZON ZERO DAWN

Tags